Archives des Son

Nobuyuki Tsujii et Thibault Lebrun jouent Beethoven

Ces deux jeunes pianistes partagent beaucoup de choses.
D’abord un immense talent.

Thibault_Lebrun-Vilnius Thibault Lebrun, est parisien.
A 21 ans, il a déjà donné plusieurs concerts à Paris dont un auquel j’ai pu assisté ( voir mon billet ICI).
Il se produira notamment au Festival des Pianissimes à Lyon en fin juin.

 

 

Nobuyuki « Nobu » Tsujii, 26 ans, est Japonais, aveugle de naissance.
Il donnait son premier concert à Paris le 17 avril dernier à l’auditorium du Louvre.  Malheureusement je l’ai su trop tard pour y assister.
Tous deux partagent  un même goût pour la compétition pianistique et sont lauréats de grands concours internationaux :
– le « Van Cliburn Competition » américain en 2007 pour Nobu,
– le Concours de Piano « Stasys Vaniunas » de Vilnius  et le Prix du Public au Concours de piano de  Belgrade avec son interprétation du Concerto n°5 (« L’Empereur ») de Beethoven  pour Thibault en 2014.
Enfin tous deux aiment et jouent en effet Beethoven. Continuer la lecture de Nobuyuki Tsujii et Thibault Lebrun jouent Beethoven

Sarabande pour clarinette, violon et piano

Je n’avais jamais joué de clarinette. C’est le cahier des charges du prochain concours de composition de Musicomposer (pièce pour clarinette et piano) qui m’a donné envie de m’y coller.
J’ai retrouvé une petite pièce (durée initiale d’une minute) intitulée « Sarabande » pour flute et violon. Je l’avais écrite il y a plus de dix ans pour illustrer le chapitre 18 de mes 20 leçons d’harmonie , chapitre consacré aux formes musicale, et notamment à la « suite de danse ». La Sarabande se situe en 5e position dans la suite, entre la Courante et la Gavotte. C’est une danse très lente, à trois temps. J’ai donc repris cette piécette qui s’était perdue dans mes tiroirs informatiques et lui ai donné une nouvelle jeunesse en remplaçant la flute par une clarinette et en y ajoutant un accompagnement de piano. Je l’ai légèrement développée mais pas trop (4mn30), juste assez pour que l’auditeur ne s’endorme pas avant la fin. 🙂
Le résultat reste parfaitement kitsch, mais moi… j’aime !
-> Bonne écoute !