Archives par mot-clé : Polanski

J’accuse

Il ne faudrait pas que l’atmosphère de boules puantes qui baigne la sortie du film de Polansky empêche les cinéphiles d’aller voir ce qui est un des plus GRAND FILM de l’année 2019. Quel cinéaste est aujourd’hui capable de nous laisser haletant pendant plus de deux heures, suspendu aux méandres d’une histoire qui se déroule dans les couloirs gris et poussiéreux d’une administration du 19e siècle, une histoire dont on connait déjà tout?

Limpidité du scénario, qualité de la photographie, excellence des acteurs sans oublier la musique « en coups de poing » du générique de fin de Alexandre Desplat (il faut rester jusqu’à la fin !), tout est admirable. Un film à ne pas manquer.

Polanski à Pleyel

J’ai écouté hier soir en direct le concert de l’Orchestre Philharmonique de Radio France,
Concert de musique de films de Roman Polanski organisé par France Musique et la Sacem en Hommage à Roman Polanski.
Comme souvent dans ces concerts de la Sacem, il y avait pas mal de scories…
Au programme, d’abord un hommage à Antoine Duhamel avec le 4ème mouvement de la Symphonie écrite pour Pierrot le Fou (La mort bleue). Très belles harmonies, une musique éblouissante.

Ensuite de Philippe Sarde Pirates, Alexandre Desplat Ghost Writer Suite, Wojciech Kilar, La jeune fille et la mort (1er et 3e mouvements de la Suite), Frédéric Chopin Andante spianato et Grande Polonaise op. 22 pour le film Le pianiste et après l’Entracte, de Jerry Goldsmith Chinatown Suite, Pawel Mykietin Hommage à Oskar Dawicki (commande de Radio France, création mondiale) et enfin de Philippe Sarde Tess.
J’ai bien aimé l’atmosphère de la musique de Ghost Writer, peu apprécié celle de Wojciech Kilar avec cette marche harmonique à la tierce qui s’allonge indéfiniment (peut-être passable à l’écran?).
J’ai surtout admiré la suite Chinatown de Jerry Goldsmith, un véritable chef d’oeuvre.

Quant à la création mondiale… mieux vaut oublier ce trop long moment.

Alexandre Desplat à Pleyel

Alexandre-Despalt-Pleyel-2013Les concerts se suivent et ne se ressemblent décidément pas. Après le concert historique du TCE, vendredi, c’était le lendemain soir la fête d’Alexandre Desplat, « Alexandre le Bienheureux » en cette joyeuse soirée que lui consacrait la SACEM.
Au programme huit musiques de films : Suite « Girl with a pearl earring » , Suite « Ghost writer« , Suite « The Queen »
Suite « Birth« , puis après l’entracte « Twilight-New Moon« , Suite « Benjamin Button« , Suite « Harry Potter », « The Deathly Hallows« , Suite « Rise of the Guardians« , plus deux extras dont j’ignore les titres… Continuer la lecture de Alexandre Desplat à Pleyel