Tous les articles par jlfoucart

Chasseurs d’orgues

Voici un documentaire passionnant à voir d’urgence sur arte.tv jusqu’en début juin. Il nous fait  voyager à travers le temps et l’Europe sur les traces de l’orgue.

Ce documentaire nous raconte comment cet instrument, roi du baroque a survécu à l’anticléricalisme de la Révolution française, puis s’est peu à peu échappé des églises pour conquérir les clubs de jazz et les musiques actuelles. De célèbres facteurs et joueurs d’orgues nous font revivre les plus belles pages de son histoire, au fil d’un périple musical érudit à travers l’Europe. Dans la chapelle royale du château de Versailles, la soprano Sabine Devieilhe, accompagnée par l’organiste et compositeur Bernard Foccroulle (coauteur du documentaire), interprète la « Première leçon de ténèbres » de François Couperin. À Peglio, sur les bords du lac de Côme, Lorenzo Ghielmi joue une toccata de Frescobaldi, tandis qu’une cantate de Bach, « Ich habe genug », chantée par le ténor Julian Prégardien, résonne dans une église de Ponitz, en Allemagne. Au cœur de la basilique Saint-Sernin de Toulouse, César Franck vibre sous les doigts de Monica Melcova, quand Thomas Lacôte fait retentir à Paris les « Chants d’oiseaux » d’Olivier Messiaen. Enfin, du provocateur « Volumina » de Ligeti aux rythmes africains de Jean-Louis Florentz, Olivier Latry et Shin-Young Lee exécutent des œuvres du répertoire contemporain à la Philharmonie de Paris.
arte.tv

Concerts Paris New York: souvenirs sonores

photo-visuel.jpg (806×1113)L’ensemble Musicarmonia :

Marjorie Missemer, flûte
Anne Golhen,  piano 
Philippe Gaillard, basson
Vincent Friberg, hautbois
Julien Moraud, clarinette)

nous a proposé  un voyage musical entre Paris et New-York lors de deux concerts identiques organisés par l’association MusiComposer,  à Paris et à Régnières dans la Somme. Le programme original associait des créations de Christophe Frionnet, Philippe Delaplace, Eric Cormier, Jean Louis Foucart, Vincent Friberg , Philippe Gaillard et des œuvres de compositeurs français et américains. Ainsi le Boléro de Ravel répondait-il à l’Opening de Philip Glass, Coltrane était associé à Gabriel Fauré tout comme Moondog avec Rameau et bien d’autres rencontres surprenantes…
Voici une sélection des enregistrements/souvenirs réalisés lors de ces deux concerts.