Le « Groupe des six »

L’auditorium de Radio France avant le concert

Arthur Honegger, Darius Milhaud, Francis Poulenc sont les plus connus de ce groupe de six compositeurs du début du XXe siècle, (avec Georges Auric, Germaine Tailleferre et Louis Durey) . Le 4 octobre dernier,    l’Orchestre Philharmonique de Radio France, ses solistes et son chef, Mikko Franck nous proposait l’écoute des pages les plus connues de ces trois compositeurs :

  • Pacific 231 de Honegger : quelle jouissance d’entendre ce train musical, d’écouter les souvenirs remonter de ma prime enfance , ces grondements et sifflements de la machine à vapeur, ce martellement cadencé du parcours sur la voie ferrée, le son modulé du passage dans les tunnels, sur les ponts et cette arrivée finale en gare, toute en puissance sonore !
  • Scaramouche de Milhaud, avec l’interprétation toute en nuances délicates de Jess Gillam, une jeune et brillante saxophoniste
  • Le Bœuf sur le toit du même Milhaud : quelle jubilation d’entendre à nouveau cette œuvre qui m’avait fait découvrir la bitonalité (*), quand j’étudiais l’Harmonie musicale
  • La Sonate pour flute et piano de Poulenc avec les deux solistes du Philharmonique, la brune et longiligne Magali Mossnier à la flute et la blonde Catherine Cournot au piano, toutes deux remarquables de virtuosité dans cette œuvre difficile
  • Et enfin la Symphonie n°3 « Liturgique » de Honegger dont il dit, en 1946 « J’ai voulu symboliser la réaction de l’homme moderne contre la marée de barbarie, de stupidité, de souffrance, de machinisme, de bureaucratie qui nous assiège … J’ai figuré musicalement le combat qui se livre dans son cœur entre l’abandon aux forces aveugles qui l’enserrent et l’instinct du bonheur, l’amour de la paix, le sentiment du refuge divin ». On ne saurait mieux exprimer les sentiments qu’en génère l’écoute.

(*) Voir la leçon N°19 de mes 20 leçons d’harmonie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.