Le Labo-Piano d’Ottawa : un laboratoire scientifique dédié aux pianistes

Tous les passionnés de musique et les fous de piano le savent bien, dês qu’on prononce devant eux les deux mots magiques « piano » et  » Canada « , aussitôt ils songent avec raison aux paysages de rêve, lacs, forêts Photo jlf et aussi à  Toronto et son pianiste de génie Glenn Gould ! Désormais on pensera peut-être aussi un peu à  l’université d’Ottawa et à  son laboratoire « piano »…unique en son genre !

Savez-vous qu’ à  Ottawa, musiciens et chercheurs scientifiques conjuguent depuis quelques années leurs talents au nom de cette même passion ? C’est le Professeur canadien Gilles Comeau de l’université d’Ottawa, qui en a eu l’idée. Musicien, pédagogue, philosophe, il a su fédérer autour de lui toutes les énergies nécessaires à  cette innovation remarquable. Cela a donné naissance à  un laboratoire original : le Labo- Piano , laboratoire scientifique de recherche en pédagogie du piano ! Au coeur des préoccupations des chercheurs : le pianiste ! Qu’il soit apprenti ou virtuose, le pianiste est « étudié » presque sous toutes les coutures et dans ses états d’à¢me de musicien, apprenant, répétant et récitalant. Ces études sont menées scientifiquement , et au moyen d’une technologie de pointe. Tout est passé au crible : méthodes d’apprentissage, de lecture, durées d’échauffement, effort physique, posture devant l’instrument, musicalité, motivation, brefvoilà  un laboratoire original qui devrait répondre à  bien des questions d’ordre pédagogique: – Comment jouer sans attraper des crampes systématiquement ?
– Faut-il jouer les gammes au début ou à  la fin de sa leçon de piano ?
– Les illustrations qui égayent les partitions favorisent –elles vraiment la concentration ou provoquent-elles l’effet inverse chez le jeune lecteur-musicien ?
– Pour quelles raisons les élêves abandonnent-ils si rapidement l’étude de piano ? etc.


Un film de 11 minutes est actuellement présenté par Radio-Canada et nous en dit un peu plus, directement ici ou bien une fois sur le site cliquez sur « la leçon de piano » ici tout comme ce document en pdf intitulé « la science au service des pianistes » résume bien leurs ojectifs scientifiques et artistiques : ici Qui sait si un jour, les déçus du piano – piano-douleur d’autrefois ou piano-gris des jours de pluie, ne se souviendront plus du tout, au profit d’un piano-douceur…aux mille couleurs ?!? Bon voyage pianistique !


Emilie A. pour en savoir plus sur le Labo-piano d’Ottawa voir : ici

7 réflexions sur « Le Labo-Piano d’Ottawa : un laboratoire scientifique dédié aux pianistes »

  1. Bonjour,
    Je suis Hana Regaya,étudiante en master à l’institut superieur de musique à Tunis(specialité Piano),je prépare actuellement un mémoire sur la coordination des mains
    pourriez-vous m’aider en me procurant qq publications ou recherches en Francais si possible
    Merci beaucoup

    1. Bonjour Hana Regaya,
      le sujet  » coordination des mains » en musique, et en piano plus particulièrement, renvoie immédiatement aux travaux des grands maîtres,
      tout dépend ce que vous recherchez …( travaux anciens, ou contemporains)

      je pense sans ordre chrono ni d’importance à : Heinrich Neuhauss, (art du piano) Alfred Cortot, (techniques pianinistiques) Marie Jaëll,( travaux sur la main) Franz Liszt, et même à Chopin avec ses » Esquisses pour une méthode de piano  » et Lucette Descaves,(nouvel art du piano)
      autour de ces noms on trouve des ouvrages théoriques et pratiques sur le web, mais aussi dans les biblio ( voir les sites de la BN, le CDMC, la BPI) certains docs sont mis en ligne.
      pour Marie Jaëll : http://www.marie-jaell.info/methode/
      il faut chercher dans les centres de doc des cefedem musique, certains travaux sont consultables,
      ici un travail sur les doigtés :

      http://www.grame.fr/jim07/download/14-Robine.pdf

      Il existe aussi médecine & arts : site et revue très documentés, avec des articles plus contemporains :
      http://www.medecine-des-arts.com/spip.php?page=recherche&recherche=piano

      vous pouvez y naviguer et organiser votre propre recherche
      voilà rapidement ce qui me vient à l’esprit,
      Bon courage !

      Emilie

  2. Quel superbe paysage, c’est exactement ce qu’on pourrait imaginer dans des rêves les plus beaux…
    merci au photographe !
    (belle lumière, jolie perspective, plan d’eau et jeu de miroir …que de demander de plus ? )

  3. Eureka!
    (Comme on dit dans le pays dont je reviens, éprouvé par la chaleur…)

    Pourquoi n’ai-je pas fait mes gammes depuis si longtemps?
    Fainéantise?
    Pas du tout ! Je n’ai jamais terminé ma dernière leçon de piano, tout simplement ! 🙂

  4. merci beaucoup Pitchoun pour tes appréciations,
    c’est réconfortant en effet de voir de tels laboratoires
    de recherche travaillant au bien-être des musiciens.

    En visionnant la jeune pianiste exécutant la gamme de si majeur (si agréable à  jouer ) je me disais qu’il y a mille et une manière de
    jouer une gamme, par exemple :
    sur une seule octave et à  un tempo très "ralenti"…"lento", en articulant de haut…puis sur deux octaves au même tempo "lento", ce n’est qu’ensuite que la gamme sera exécutée progressivement sur tout le clavier jusqu’au tempo rapide ( jeu "très près des touches)
    Ceci dit je suis entièrement d’accord avec les exercices d’échauffement à  réaliser en douceur et lentement dans la première partie de la leçon.

    Dans un programme de concert également, on place les pièces les plus coriaces et les plus éprouvantes plutôt à  la fin .

    à  propos du confort des pianistes il existe un coussin dit ergonomique pour pianistes voir là  :
    http://www.art-piano.com/rapport...
    document tiré du site du pianiste et professeur Pierre Tran: ici http://www.art-piano.com/stages/...

  5. merci Mazurka, c’est tres interressant, ça fait se poser des questions quant a la bonne marche a suivre, la plus efficace et la moins decourageante pour transmettre…………….
    c’est un questionnement primordial pour tout pedagogue serieux………..
    il s’agit la de piano mais surement que des analogies sont possibles………….(meme extramusicaux-d’ailleurs c’est fait dans le film avec le sport……..)

    et puis que de moyens ici au service de la pedagogie……..wahou!

Répondre à Mazurka Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.