Dernier souvenir de Pépère, ma tortue


Après de nombreuses années de résilience devant l’adversité, Pépère la tortue nous a quitté, victime de la sécheresse estivale. Nous n’irons plus à sa recherche, le voir gambader, se terrer à l’automne, se déterrer au printemps, s’abriter au temps mauvais… Mélancolie douce mais poignante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.