Toutânkhamon

Cette belle exposition connait une succès considérable: plus de six millions d’euros de recette là où les organisateurs en attendaient deux et demi au lancement. Voilà qui fait le bonheur des organisateurs qui l’ont conçu comme une exposition itinérante pour financer les travaux du nouveau musée du Caire.
Et il est vrai que la visite se mérite. Hors l’heure d’attente en plein soleil avant d’entrer,   les flux de visiteurs s’avèrent ensuite bien organisés . On peut admirer à loisir les beaux trésors du musée du Caire en voyage. Nota: ne pas oublier de retourner voir le « Toutânkhamon » du Louvre. Il faisait la part belle, autant que je m’en souvienne à la première exposition Toutânkhamon de 1967.

Trompette en argent doré avec sa sourdine en bois – Sistre (usagée) en bois doré avec fils de bronze.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.