3 réflexions au sujet de « Rameau, à redécouvrir avec Natacha Kudritskaya, piano »

  1. Très belle interprétation ! emprunte d’une légère nostalgie … Natacha K. est une pianiste très touchante j’aime bien la façon qu’elle a d’aborder ici le répertoire de Rameau, il y a eu une réelle rencontre entre elle et ce compositeur, c’est une démarche de véritable interprète,

    les oeuvres de Rameau sont des leçons d’écriture, on devine le maître derrière chaque phrase musicale : écoutez moi !! » voilà comment écrire, agrémenter, varier ou conclure en cadences savantes » …c’est exactement comme l’art de la fugue ou l’offrande musicale d’un Jean-Sébastien, cela sonnera bien sur n’importe quel instrument, tant l’écriture est accomplie.
    Ceci dit, les ornements restent un problème lié à la facture instrumentale même , au piano on a intérêt à les  » dégraisser », » les alléger » le plus possible, … la prise de son aussi peut être trompeuse et enjoliveuse , non ? les clavecins de Jean-Philippe Rameau devaient sonner plus sec , d’où un tempo rigoureux, et peu de rubato à l’époque…

    pour compléter voir l’article ici : http://www.tutti-magazine.fr/news/page/Natacha-Kudritskaya-Rameau-Abel-Decaux-Musee-Orsay-fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *