Un logiciel d’harmonie, pourquoi faire?

Avant de tirer le rideau de ce blog pour quelques temps, voici le mail reçu récemment d’un lecteur. Ma réponse suit :
Bonjour
Je me présente rapidement: je suis ingénieur informaticien et musicien amateur.
J’ai suivi les cursus d’Harmonie et de Contrepoint avec le compositeur Laurent Riou au conservatoire de Montbéliard en France.
Je suis en train de développer un logiciel libre qui s’intéresse à l’harmonie tonale et plus particulièrement aux règles d’harmonie:

http://www.jniz.org

Ce projet a démarré à mon initiative depuis le début de l’année..
Dans le cadre d’un projet d’Intelligence Artificielle (programmation par contraintes) j’avais développé en 1996 un logiciel de correction harmonique très basique.
Quelques logiciels existent déjà mais je veux aller plus loin que ces projets car ils sont limités à quatre voix.
Jniz permet de gérer les modulations, les chiffrages d’accord (dans la mesure où Jniz peut les analyser!).
Jniz permet de vérifier mais aussi de proposer d’autres solutions (s’il y en a): en cas d’erreur: conserver l’accord ou telle voix ou plusieurs voix ou telle ligne mélodique, rajouter des notes pour éviter les erreurs etc.
Pour la mise en page, Jniz ne se substitue en aucun cas à des logiciels spécialisés comme MuseScore, Finale, Sibelius et d’autres encore.
Toute la partie sortie sonore fonctionne déjà très bien grâce au midi.

Ce format midi qui permet aussi de transférer facilement son travail vers des logiciels de notation plus complets.
Bien sûr les étudiants en composition sont visés mais Jniz peut s’avérer un allié précieux pour tout type de composition tonale.
Pour le moment, seules quelques règles sont implémentées: contraintes sur les intervalles (quintes successives, quintes et octaves directes), préparation + résolution très basiques.
Mais l’objectif est de permettre une analyse plus complète (notes étrangères par ex).
Vu la complexité et le périmètre du projet une complémentarité entre l’humain et l’ordinateur me paraît indispensable surtout dans la partie analyse.
Il faut profiter des qualités de chacun: perception pour le premier, vitesse de calcul et bonne gestion de la complexité pour l’autre.

Voila le cadre général, je recherche donc un ou des partenaires afin de développer un logiciel plus abouti.
En particulier le concours avisé d’un enseignant de la composition serait infiniment précieux.

J’espère que j’aurai réussi à aiguiser votre curiosité et je reste à votre disposition pour tout échange qui sait?
Bien cordialement,

Bruno Grandjean

Cher Monsieur,

Votre projet me parait à la fois très ambitieux et… utopique.

Et surtout je me pose des questions sur son intérêt. Apprendre l’harmonie? Vous surement, vous approfondirez vos connaissances en réalisant ce logiciel.  Mais en faire profiter les autres? Proposer une aide à la composition ? Donner des idées à un compositeur? J’en doute. Un compositeur qui n’a pas d’idées préfèrera cultiver son jardin.

Aider à la composition en corrigeant des fautes d’harmonie? Les logiciels existent déjà, et ils sont rapidement d’un intérêt limité, car ce sont souvent les fautes – notes étrangères – qui font la musique originale, et la musique originale est le but finalement recherché de tout compositeur.

Quant à vouloir réaliser un logiciel d’aide à la composition dans une harmonie à plus de quatre voix, là encore, quel en est l’intérêt  quand on sait qu’avec plus de quatre voix différentes simultanées (écrites en contrepoint ou en accords d’accompagnement sur une voix mélodique), la musique est généralement inintelligible, quels qu’en soient l’orchestration ou le rythme? Ce n’est pas pour rien que 99% de la musique occidentale tonale comporte quatre voix tout au plus.

Désolé d’être aussi peu constructif.  J’espère qu’en publiant votre requête sur ce blog, vous en aurez  quelques retombées plus agréables et constructives.

En attendant, un conseil : votre projet sera mieux « vendu » si vous en publiez un cahier des charges plus précis, avec des exemples plus convaincants et surtout si vous faites en sorte qu’on ait accès au logiciel prototype pour le « secouer » un peu. Votre site en gagnera un intérêt certain !

Une réflexion au sujet de « Un logiciel d’harmonie, pourquoi faire? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *