Concertgebouw superstar à  Pleyel

Formidable concert donné hier soir par l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam salle Pleyel dirigé par Mariss Jansons, avec Ricarda Merbeth, soprano, Bernarda Fink, mezzo-soprano et le chœur de Radio France (ce concert a été enregistré par France Musique). Au programme les 5 mouvements de la 2e symphonie "Résurrection" de Gustav Malhler. Je ne sais plus quel jury ou journal avait sacré récemment cet orchestre "Meilleur orchestre du monde". Pour avoir entendu (et vu jouer) pas mal de grands orchestres de réputation internationale, je suis prêt à  souscrire. Quelle dynamique dans toute la gamme des nuances! Quelle précision, quelle beauté du son,  et ce quels que soient les registres et les sections ! Le public ne s’y est pas trompé qui a fait à tous ces musiciens et à leur chef un triomphe pendant vingt minutes.

Le chœur de Radio France  a pris aussi sa part des applaudissements, et à juste titre. C’est aussi notre meilleur chœur "symphonique" en France, "seul chœur professionnel permanent à vocation symphonique" nous dit le programme. Ce qui m’a étonné – et ravi – est de constater l’étonnante jeunesse de la plupart des instrumentistes du Concertgebouw. Je parierais que la moyenne d’âge est inférieure à quarante ans. La symphonie "Résurrection" qu’ils nous ont offerte était absolument sidérante avec des moments d’émotion très forte, notamment  lors du 4e mouvement ("urlicht"), et lors du dernier mouvement, avec cette "explosion sauvage" où j’ai vu des trompettes qui étaient restées stoïque sans bouger depuis le début emboucher soudain leur instrument et justifier leur présence de tous leurs décibels ! Je laisse aux connaisseurs le soin de disséquer cette grandiose symphonie de Mahler. Et je recommande dans la mesure du possible de l’écouter sur France Musique. En attendant, on en trouve de nombreux extraits vidéo sur le net, par exemple celui-ci avec Simon Rattle à la baguette : Et pour avoir une idée de l’orchestre et de son chef, voici des extraits de la 1ère symphonie "Titan".  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *