Et l’ermite y jouait de l’orgue !

Ermitage C’est dans cette demeure moyenâgeuse située sur un haut plateau en bordure d’une immense falaise que j’ai passé mes récentes vacances. C’est un ermitage. Un vrai, avec son ermite qui vit là  toute l’année, loin de tout : un ermite normal ! Mais il vit là  en musique; il joue de l’orgue tous les matins, à  11H00 pour l’office. Il en joue pour lui, pour moi quand je vais le voir, pour les quelques fidèles qui viennent le visiter et lui faire l’aumône… – C’est quoi cette histoire ? – Voyez mes photos, voyez la vidéo.

D’abord, parvenir à  cet ermitage se mérite. Il faut gravir des pentes abruptes, cheminer dans des sentiers impossibles au milieu des bois. La récompense arrive enfin, là -haut, avec un panorama époustouflant, les montagnes dans les lointains, les champs en contrebas, les méandres de la rivière. Et aussi, dans les lointains, les baignades, les baigneurs, la civilisation… à  voir à  la jumelle seulement !

Visitons ensuite l’ermitage et ses trésors. Ce n’est pas l’ermitage de Saint-Pétersbourg, mais presque : voyez cette tour, derrière les arbres (coté plateau). Une tour gothique magnifique ! Et à  l’intérieur, ces grandes orgues, ces vitraux modernes que des mécènes ont offert récemment au monument.

Passons à  la musique. Désolé, la prise de son n’est pas fameuse; c’est peut-être l’effet du vin de messe…

Post Scriptum : L’ermite a lu ce billet et voici ce qu’il m’a dit : – « Mon fils, vous affabulez; malgré vos photos, vous n’êtes pas crédible ! » (Crédible… Quel gros mot pour un homme d’église !) – « Oubliez vos fantasmes! Vous n’êtes jamais venu me voir… Si, mon Père! Je suis venu mais je n’ai pas osé entrer de peur de vous déranger… – « … et puis l’Ermitage des Vans, en Ardêche, tout le monde sait que ce n’est pas la Cathédrale de Rodez. Enfin, et malheureusement, je ne joue pas de l’orgue. » – (Ah !Quelle déception…) Me pardonnerez-vous, mon Pêre?
Peut-être. La prochaine fois que vous repasserez en Ardêche, venez me voir….

8 réflexions au sujet de « Et l’ermite y jouait de l’orgue ! »

  1. Suis le premier avant mazurka:

    un petit extrait dans la video (disons plutot que notre organiste repetait…) du grand dialogue de Louis Marchand. Le plus drole est que j’ai jouer aussi ce morceau une semaine plus tard pour une sortie de messe sur un orgue callinet entierement conserve a 97% (non Mazurka, ne salive pas…)

  2. Inconvénient des spams : on est obligé de filtrer les commentaires dans les blogs, du coup certains comme moi posent des questions alors que la réponse a déjà  été donnée mais n’est pas encore visible…

  3. je comprends pas tres bien jean louis… le batiment de la premiere photo d’eau haut et les images filmées sont le meme batiments?…

    ah non je viens de voir le diaporama….

    c’est le commentaire de l’ermite qui m’a fait douter peut etre….

    donc cette tour et l’orgue sont en haut de cette colline magnifique et inaccessible ? Ils sont forts ces chrétiens….

  4. Quel lieu magnifique, hum ! cela donne envie de devenir "ermite" ( ou hermite ? Hermès ? )
    Louis Marchand ? très beau, pourtant je n’ai jamais joué ce "tube" Gershwinou, mais
    quelle chance as-tu de l’avoir joué sur un orgue Callinet, j’espère que tu as pu te filmer et t’enregistrer ?

    Il s’agit d’une vraie cathédrale, un lieu grandiose pour un ermite vivant d’habitude dans un désert (selon la légende) le buffet de ces grandes orgues est impressionnant …

    Effectivement l’organiste répétait…essai de jeux de registration, reprise de passages,généralement il faut attendre que la nuit tombe pour répéter et faire sonner les grands tuyaux …mais il a raison de jouer il en fait profiter les vacanciers !

  5. Magic-Marmelade, je doute que le propos de l’ermite t’ait fait prendre des vessies pour des lanternes… 🙂
    Quant à  ta vidéo, gersh (tu sabotes ton pseudo, là ), on l’avait vue et écoutée, mais on n’avait pas compris qu’il s’agissait d’une impro, malgré le titre, du fait de l’existence d’une partition sur le pupitre.
    Et puis on regrette de ne pas voir ton jeu de jambe… C’est le jeu de jambe qui fait l’organiste, pour un pianiste 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *