Musiques de notre temps, rendez-vous avec les grands interprètes : au concert ou au cinéma ?

De nos jours, de nombreux solistes, parcourent le monde et donnent des récitals de musique classique (jusque là  rien d’exceptionnel). Certains musiciens participent volontiers à  la réalisation de musiques de film, signées par des compositeurs contemporains. Rares, sont ceux qui à  l’instar du pianiste Jean-Yves Thibaudet, honorent simultanément ces deux genres artistiques apparemment si différents.

« Ma carriêre est vraiment une carriêre de musicien classique, mais je trouve que c’est important pour moi d’avoir ces expériences*, () Mon rêve serait qu’un compositeur dans une musique de film fasse un morceau assez long ou assez concentré sur le piano, pour qu’on puisse lui donner une vie en dehors du film, dans la salle de concert.»

J.Y.Thibaudet, cf.site du festival Storioni
Il s’exprimait en ces termes, peu aprês l’enregistrement de la musique de Dario Marianelli, composée pour le film Atonement, de Joe Wright (2007), film adapté du roman de Ian McEwan, (Expiation, 2001).
A chacun de ses concerts qui le mênent à  travers le monde, Jean-Yves Thibaudet dit admirer encore le nombre important d’auditeurs venus l’entendre, lui demander un autographe, et surtout assister à  leur tout premier récital de musique classique, uniquement parce qu’ils ont reconnu sur une affiche, le nom du pianiste-interprête de Pride and Prejudice par exemple . « Je trouve que c’est une chose extraordinaire () et qui amêne un public tout à  fait différent à  nos concerts.» Vouée à  la salle de concert ou à  la salle obscure, la musique classique-contemporaine (ou la musique-tout-court) a certainement sa place partout. Que la bonne musique puisse vivre seule, et survivre à  l’image cinétique, cela ne fait pas de doute, qu’elle s’en détache tout à  fait, c’est moins sà»r. Certains passionnés, ne relisent-ils pas le roman-source en écoutant la bande-son du film qui en découle et qu’ils ont appréciée ? Le cinéma, l’art cinématographique, serait-il finalement une des voies les plus sà»res pour toucher le grand public, mélomane, ou en passe de le devenir ? A moins que cela ne soit déjà  chose faite, quel compositeur réalisera un jour, le rêve de Jean-Yves Thibaudet ? Emilie A. nb: pour écouter Jean-Yves Thibaudet dans le concerto en Sol de Ravel, dirigé par Gustavo Dudamel
*Autres musiques de film interprétées par Jean Yves Thibaudet:
deux Impromptus de Schubert dans Portrait of a Lady (1996) de Jane Campion,
d’aprês Henry James (musique de Wojciech Kilari)
Bandes originales de Bride of the wind (2001) de Bruce Beresford, (film sur Alma Malher )
Pride and Prejudice, (2005) de Joe Wright (musique de Dario Marianelli)
Atonement de Joe Wright (2007)( musique de Dario Marianelli)

2 réflexions au sujet de « Musiques de notre temps, rendez-vous avec les grands interprètes : au concert ou au cinéma ? »

  1. > A moins que cela ne soit déjà  chose faite, quel compositeur réalisera un jour, le rêve de Jean-Yves Thibaudet ?

    Cher Emilie A. je crois que cette remarque fait peser sur le compositeur une responsabilité qu’il n’a pas. On attribue trop souvent aux compositeurs de film un pouvoir de décision qu’ils n’ont jamais eu. C’est aux réalisateurs et aux producteurs de réaliser le rêve de Jean-Yves Thibaudet car eux seuls sont suffisamment décisionnaires pour permettre au compositeur d’écrire une pièce aussi longue.

    Pour le reste je suis parfaitement d’accord. Le cinéma et sa musique permettent d’attirer du public vers le concert (de quel que genre qu’il soit).

    La BO de Pride & Prejudice est également une merveille: le talent de Thibaudet y est en effet pour beaucoup.

  2. Cit. Damien : " C’est aux réalisateurs et aux producteurs de réaliser le rêve de Jean-Yves Thibaudet car eux seuls sont suffisamment décisionnaires pour permettre au compositeur d’écrire une pièce aussi longue."

    j’avoue n’avoir jamais raisonné ainsi, et tu as très certainement raison, Damien. Pourvu que réalisateurs et producteurs ne soient pas trop frileux et se décident un jour alors à  faire le bon choix.

    Hormis le documentaire musical ou le film historique retraçant la vie de grands musiciens, il y a peu de films offrant de telles opportunités …un documentaire limite toutefois l’ interprète à  un répertoire précis…( je pense au récent " Clara Schumann )

    oui d’accord avec toi, quel talent, Jean-Yves Thibaudet ! c’est réellement un pianiste d’exception

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *