Good bye, Mr Peterson

Alex nous poste dans le forum « jazz » :

Oscar Peterson, le dernier Titan du Jazz est mort : il était le seul à  allier une technique parfaite à  un swing inébranlable tout en portant seul, entre ses mains, l’histoire entiêre du piano Jazz.

C’est vrai. Voici une composition de Benny Goodman, « Good Bye » joué par Oscar Peterson.

Il y nous montre à  la fois toute sa virtuosité et toute sa sensibilité de pianiste du jazz classique et moderne : Voici encore une autre excellente performance à  Montreux en 1977 avec deux fameux contrebassistes, Ray Brown et Niels Pedersen : Et ici en accompagnement de Nat King Cole (crooner, mais encore un excellent pianiste !) et Coleman Hawkins :

5 réflexions au sujet de « Good bye, Mr Peterson »

  1. Il ne faut pas être triste, les géants de la musique comme leur musique, ne meurent jamais finalement …
    Quant à  ces vidéos elles sont merveilleuses ! tout semble si facile et naturel à  jouer…Cette aisance incroyable est souvent le signe imparable des grands artistes.

    Dans le forum jazz ( musiComposer.fr/viewto… )
    Jean-Armand, évoque le style classique d’Oscar Peterson
    ( similitudes avec Chopin ) c’est vrai…Dans le concert de Montreux 1977 ( ci -dessus) on entend aussi une cadence finale plutôt baroque, assez humoristique.

    Des sites canadiens lui consacrent de belles pages,
    collections de photos , extraits audio (trop brefs) , bio, biblio et disco –graphies
    voir là  : http://www.collectionscanada.gc….
    et là  :
    thecanadianencyclopedia.c…

    Quel musicien et compositeur ( surtout de MusiComposer ) va se lancer dans une impro géniale ou une compo sur les lettres désormais célèbres de "OSCAR PETERSON "?
    Comment traduire en notes le nom célèbre d’ailleurs ?
    A = la, B,=SI , C= DO,…E = Mi, etc. mais pour O, P, N, S, R, T ?
    Comment procéder au mieux ? c’est une question réelle, non une devinette (sourires)

    Mazurka

    ps : Savez-vous quelles chaînes tv (musicales) ont prévu de rendre hommage à  l’ immense pianiste au fait ? Je n’ai rien repéré de tel encore…et vous ?

  2. Je ne suis pas assez fin lettré pour composer un thème sur "Oh, ce car pète et resonne" mais j’avais écrit un thème sur lui à  l’époque ou je faisais pas mal de jazz ( il y a assez longtemps) :

    your-sicmu.zftp.com/Oscar…

    Cette maquette est réalisée avec des banques de sons mais pour montrer à  quel point Oscar était mon idole quand j’ai commencé le Jazz je met aussi 2 morceaux "live" enregistrés dans des conditions loin d’être idéales :

    your-sicmu.zftp.com/Alex1…

    your-sicmu.zftp.com/Alex2…

    Le dernier "mot" en revient au maitre avec cette vidéo excellente de son trio lgendaire avec Ray Brown et Herb Ellis, loin de l’époque baroque des années 70 mais avec un seul mot d’ordre : le swing en béton armé associé à  une joie de vivre que l’on pourrair résumer dans le titre du livre de Prévin"no minor Chords".

    http://www.youtube.com/watch?v=3...

  3. So Wonderful !

    Merci Alex pour ces musiques !

    On a l’impression d’y être
    Dans la dernière vidéo , il y a une osmose extraordinaire des
    trois musiciens: Oscar Peterson, Ray Brown et Herb Ellis !
    C’est le joie de vivre et surtout le bonheur de jouer …(Observez les pieds des artistes aussi)
    Ce qui est étonnant c’est la timidité et la quasi inertie (apparente) du public ?Il devrait sinon entrer en transe, au moins entrer dans la danse( Oui, oui, je sais ils vont quand même applaudir et puis on peut rester pétrifier d’admiration aussisourires ) Ray Brown fait face à  sa contrebasse, comme si c’était une vraie personne …On dirait que les musiciens se parlent en jouant et parfois ils dansent
    J’aime beaucoup le jeu de Herb Ellis, et sa guitare qui devient percussion ( il frappe carrément sur le manche de la guitare par-dessus les cordesdifférent du jeu de frappe sur caisse de résonnancecela donne un son particulier) On entend un rythme très « latin » à  un moment donné, puis d’autres plus « rag-time »
    C’est de la pure énergie traduite en swing et en "major" c’est vrai !

    Oscar Peterson vit sa musique vraiment de l’intérieur, il joue
    pratiquement sans regarder le clavier , en balançant de temps en temps la tête, c’est le registre medium du clavier qui est surtout utiliséOn remarque la précision des gestes
    ( grande concentration et économie de mouvement pour un maximum d’émotion )Une cadence finale soignée, jouée très furtive et délicateLes trois musiciens sont très rapprochés on dirait un conciliabule ! autour de la musique bien sà»r…Quel trio !

  4. Merci aussi Alex pour ce beau thème composé en l’honneur de Peterson dont nous pouvons profiter aussi ! ( Y a t-il eu des "variations" ensuite ? )
    et merci pour les deux prises "in live" …C’est un bel hommage rendu à  Oscar Perterson en tous cas !

  5. J’ai surtout joué ce thème en quintette, on l’avait inclus dans lotre répertoire : ça n’a pas été facile de persuader les soufflants d’improviser sur une grille ont les accords changent tous les 2 temps à  un tempo assez rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.