L’Atelier-Concert

La musique d’été, la musique des vacances, ce sont les grands concerts prestigieux, comme celui donné par Penderecki, dans le cadre du festival de Ravenne, ou celui d’Arvieux en Queyras.
Ce sont aussi les petits concerts donnés dans une quasi intimité dans les petites églises de campagne par des artistes talentueux. Le plaisir n’en est pas moins grand quand la qualité est là .
C’était le cas, début aout. J’étais de passage en Périgord pour quelques journées trop rares, et le hasard qui fait si bien les choses m’a remis sur la route de l’Atelier-Concert dans la petite église de Colombier, prês de Bergerac. L’Atelier-Concert.De gauche à  droite: Malwenn Merer-sam et Julie Oddou (violons), Delphine Blanc (alto), Pierre Cordier (violoncelle), Cécile Hardouin (Basson), Guillaume Lefert (Cor), Mathieu Steffanus (Clarinette), Hélêne Mourot (hautbois)

L’Atelier-Concert dénommé précédemment « l’ensemble Noé » (appellation mieux contrôlée ?) dispose maintenant d’un site internet tout neuf où¹ l’on peut lire :

L’atelier-concert est le fruit de la rencontre impromptue de neuf jeunes musiciens animés d’un même désir de faire vivre la musique classique différemment

Rencontre impromptue, mais rencontre heureuse ! 🙂
Nous aussi, nous nous efforçons de « faire vivre la musique classique différemment » à  nos 800 adhérents à  travers radio, podcast, forum, etc.; cette profession de foi nous va évidemment droit au coeur !
D’autant que nous l’avons vérifié deux ans de suite sur le terrain.
Sérieux et souriants à  la fois, ces jeunes professionnels pleins de talent nous font vivre leur passion de la musique d’une façon bien sympathique. Animatrice et altiste dans cette formation, Delphine Blanc nous présente le programme de ce concert avec une gentillesse érudite :Mozart (Quatuor pour hautbois et cordes, K370, puis Quintette pour cor et cordes; K407), et Devienne, son contemporain Parisien, dans un quatuor pour basson et cordes opus 73 N°1.
Comme l’année derniêre – j’allais dire: comme d’habitude ! – L’atelier-concert met à  son programme une œuvre d’un compositeurs français peu connu du grand public. L’année derniêre, c’était Guy Ropartz, cette année François Devienne. C’est une excellente idée que de sortir des placards les œuvres de compositeurs français célêbres en leur temps, mais quelque peu oubliés depuis.
J’en profite pour prêcher pour ma paroisse : quand les compositeurs contemporains auront-ils cette faveur ? 🙂 Terminons par un souvenir musical : ces musiciens nous ont gratifié, en fin de concert d’un « bonus » (comme l’a traduit un couple d’anglais derriêre moi) . Il s’agit en l’espêce d’un court arrangement du Carmen de Bizet, arrangement de Julie Oddou et Mathieu Lefert qui nous a permis de les voir jouer tous ensemble. (désolé pour la qualité três médiocre de l’image et du son captés avec mon appareil photo).

Une réflexion au sujet de « L’Atelier-Concert »

  1. Cher Jean-Louis,

    Enfin je trouve le temps de vous répondre. Merci énormément pour cette page que vous nous avez consacré sur votre site. Nous sommes tous très touchés de la gentillesse de vos commentaires, et de l’attention que vous nous témoignez.
    Je voulais vous écrire depuis un moment, mais jusqu’à  la fin de l’été
    j’étais en tournée sans arrêt, et dans ces moments là , j’ai peu de temps pour répondre au courrier de l’ensemble.
    Nous nous réunissons justement ce soir avec mes amis-collègues pour faire le bilan de notre été.
    Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de toutes les nouveautés.
    Je sais que certain de l’ensemble ont voulu mettre des commentaires sur votre site, mais bon, nous sommes plus doués pour la musique que pour l’informatique, car ce fà»t un fiasco, du moins c’est ce que m’a dit Mathieu, le clarinettiste, qui n’ a pas réussi.
    A très bientôt en tout cas, et n’hésitez pas à  m’écrire à  cette même adresse.
    Amicalement,
    Delphine, et l’Atelier-concert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *