Les Paladins de Jean-Philippe Rameau

J’étais hier soir au Chatelet pour ce spectacle de comédie-ballet, sous la Direction musicale de William Christie, dans une mise en scêne et une chorégraphie de José Montalvo et Dominique Hervieu.
Spectacle éblouissant ! Et pourtant …/…

J’aime bien la musique de Rameau, cette musique française à  la fois baroque et si moderne; j’adore William Christie et ses Arts florissants. Mais supporter l’inanité du livret de Duplat de Monticourt pendant trois heures! Heureusement il y avait la scénographie et le ballet de la compagnie Montalvo-Hervieu, ses danseurs etses danseuses. Et plus particuliêrement cette vedette incontestable du spectacle, Oh, pas la plus belle de ses créatures, mais la plus réjouissante avec son derriêre rebondi se trémoussant en mesure en contrepoint des longues et belles mélodies plaintives d’Argie. Rien de tel pour pimenter la musique de Rameau et oublier Duplat!

Une réflexion au sujet de « Les Paladins de Jean-Philippe Rameau »

  1. J’y étais lundi !

    Beau spectacle. La fille qui trémoussait son popotin l’avait effectivement énorme, beau contrepied à  la mode des anorexiques. Mais ce qui m’a le plus impressionné, c’est qu’elle était aussi capable que les autres danseurs de faire des cabrioles.

    Sur le fond, je ne vois pas l’intérêt de prendre comme prétexte un opéra passablement longuet pour montrer un beau spectacle de danse. Le rythme de la danse était souvent beaucoup trop rapide par rapport au rythme de l’opéra, on avait l’impression que les danseurs trainaient un boulet avec eux. Même si les chanteurs avaient fait d’impressionnants efforts pour se trémousser de temps en temps au rythme des danseurs – j’ai particulièrement apprécié la prestation d’Orcan. Suivi par Argie, Atis (un peu "bellà¢tre inutile"), et Anselme bon dernier.

    Les trucages video étaient excellents, et très inventifs. Ils auraient toutefois gagné à  être distillés plus lentement : il y avait souvent des redites. Et souvent aucun rapport avec la scène en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *