Evangeline a tale of Acadie (faites brà»ler les violons !)

Ce fameux poême de Henry Wadsworth Longfellow a largement contribué a faire connaître la tragédie acadienne, avec l’histoire imaginaire d’une jeune fille durant le grand dérangement des acadiens.

Bonaventure est un village acadien de la cote sud de la Gaspésie ou un musée retrace cette déportation des acadiens français par les anglais loyalistes lors de la guerre de sécession.
On y voit de jeunes acadiennes danser au seuil de leurs maisons devant la soldatesque anglaise qui y met le feu pour les en chasser.
Et une image forte ponctue la scêne finale: celle d’un violon qui brà»le…Avez-vous déjà  vu un violon bruler comme une allumette? Saisissant!
Pas étonnant que les québécois de souche tiennent tant a leur culture française! Quant à  nous, nous sommes bien contents de parler Français au Québec. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *