Albert Einstein, Paul Klee, deux artistes unis par le violon.

Nous voici donc de retour après un agréable séjour en Suisse centrale, à  Berne, Interlaken et Lucerne. Nous pourrions parler longuement de ce pays de cocagne pour gens riches qui concentre la chlorophylle et les neiges éternelles, les breaks Audi noirs, les troupeaux de touristes japonais et indiens; qui cumule aussi les témoignages d’un goût très sûr en matière d’architecture (mais nous y reviendrons).
Aujourd’hui nous parlerons de deux citoyens suisses célèbres, Albert Einstein et Paul Klee.

Le musée historique de Berne présente en effet pour quelques mois encore une exposition temporaire très complète sur la vie et l’œuvre scientifique d’Einstein, ce génie excentrique et cet humaniste qui vécut à  Berne ses premières années professionnelles dans les années 1900. Le Zentrum Paul Klee présente quant à  lui les quelques 300 tableaux que la famille de ce grand peintre a légués à  diverses fondations de sa ville natale, Berne, avant que l’ensemble ne soit réuni et exposé dans cet espace architectural magnifique crée par Renzo Piano.

Einstein et Klee ont beaucoup de points communs. D’abord le siècle : Nés tous deux en 1879, l’un est mort en 1955, l’autre en 1940. Nés de parents allemands, ils ont menés des études en Suisse et en Allemagne, ont développé très jeune un grand talent pour la musique et pratiqué assidument le violon au point que la question se posera pour l’un et l’autre d’entreprendre une carrière de musicien; Paul Klee s’engagera d’ailleurs comme violoniste à  la société bernoise de musique pour subvenir aux besoins de sa famille, avant de devenir un peintre reconnu. Tous deux deviendront professeurs et exerceront notamment à  Berlin au début des années 20, Einstein à  l’université, Klee au Bauhaus. Après leur engagement politique dans la république de Weimar, l’essor du nazisme les conduira à  fuir l’Allemagne en 1933, Einstein étant juif et Klee considéré comme un artiste « dégénéré ». L’un se réfugiera en Suisse, dans sa ville natale, l’autre aux Etats Unis. Se sont-ils connus? Sûrement à  Berne, grâce à  la musique. Mais l’histoire ne le dit pas. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *