Archives par mot-clé : Mulsant

Vahan Mardirossian joue les préludes pour piano de Florentine Mulsant en souvenir de Paul Gagnaire

Florentine Mulsant nous communique :
Chers Amis
Je vous invite à venir nombreux au récital de Vahan Mardirossian au cours duquel seront créés mes Préludes op 38 pour piano.
Le concert a lieu le dimanche 1ier avril à 17h Salle Adyar, 4 square Rapp 75007 Paris. Métro Alma Marceau
Ces Préludes sont dédiés à mon fils Paul Gagnaire disparu les 9 octobre dernier.
Voici ci dessous les liens pour prendre vos places.
01 48 65 97 90

www.soireespectacles.com
Fnac.com

Venez nombreux !

Bien à vous.
Florentine
________________
jlf> Et voici un souvenir de Paul Gagnaire

Des nouvelles de Florentine Mulsant, Compositeur

A l’occasion de la votation pour le Concours de Printemps 2011 de MusiComposer.fr, Florentine Mulsant (qui est juré pour ce Concours de composition ) m’a donné de ses nouvelles :

Je viens de terminer mes 24 préludes op.38 pour le piano et vais m’occuper maintenant de les faire graver pour leur publication.

Et puis le 2 juin prochain je serai en Allemagne pour la création de mes 4 Nocturnes op.37 pour orchestre. C ‘est une commande de l’ Orchestre Philharmonique de Trêves. Et c’est cet orchestre qui en assurera la création. L’ œuvre sera reprise en décembre par l’Orchestre de Chambre de Genève. Continuer la lecture de Des nouvelles de Florentine Mulsant, Compositeur

Florentine Mulsant : portrait d’un compositeur

Florentine Mulsant est compositeur(*), membre du jury de notre concours de Composition de MusiCommposer.
Elle me reçoit le 14 juin dernier dans sa maison de ville aux murs blancs, une maison qui s’étage joliment sur le coteau du Mont Valérien avec de grandes baies s’ouvrant plein sud sur une vue imprenable de Paris.  La Tour Effel s’invite, au loin.


Je l’écoute. Elle se raconte, calme, sérieuse, précise, très attentive et contrôlée. Puis tout à coup elle éclate de rire. Je la prends en photo.
Une heure  et demie  d’un entretien dense, dont je sortirai pourtant avec l’impression d’être passé à coté de plein de choses.
Peur d’être indiscret?

J’ai débuté le piano à l’âge de dix ans, quand un piano est entré dans la maison familiale. Ce fut le déclic. Mes parents habitaient à Melun à l’époque. J’ai pris des cours particuliers et, poussée par mes professeurs, des cours de solfège accélérés. J’allais à Paris une fois par semaine pour préparer le Concours du Conservatoire afin d’y entrer avant l’âge limite de 15 ans. Continuer la lecture de Florentine Mulsant : portrait d’un compositeur