Archives du mot-clé Zygel

La Nuit de l’impro à  Paris : une joyeuse sérénade orchestrée par Jean-François Zygel au Châtelet

Ce Samedi 17 mai 2008, un programme copieux, réparti sur quatre heures, de 21 h à  1 heure du matin, favorisait une belle et riche distribution musicale.* Une suite de divertimento servie en trois sets – trois entractes sans discontinuer, voilà  le menu original de la soirée.
Continuer la lecture de La Nuit de l’impro à  Paris : une joyeuse sérénade orchestrée par Jean-François Zygel au Châtelet 

Zygel raconte MESSIAEN au Châtelet

Jean-François Zygel a consacré à  Olivier Messiaen sa Leçon de musique du lundi 5 mai 2008 , commémorant ainsi le centenaire de sa naissance (1908 -2008). « J’y étais ! » 🙂

En attendant Zygel et Messiaen Nous voici hissés au deuxième balcon côté jardin. En levant la tête vers le plafond aux oracles , on peut lire en regardant droit devant soi deux d’entre eux : « musique et féerie » , cela s’annonce bien ! Les habitués et abonnés à  la leçon magistrale se sont précipités dès l’ouverture vers le parterre et ses confortables fauteuils d’orchestre.
Voilà  donc tout le charme du « placement libre ». Les autres s’organisent au mieux, calculant qui la visibilité, qui la meilleure écoute possible.Tout le monde lit le journal musical Cadences remis à  l’entrée, papote ou déchiffre le programme du soir, mais tout le monde est prêt.  La scène du Châtelet attend, la salle aussi Il est 20 h.
Continuer la lecture de Zygel raconte MESSIAEN au Châtelet 

Improvisons… l’improvisation !

Bientôt les vacances! On va enfin parler d’autre chose que de Zygel sur ce blog !
Justement, Zygel (Zyzie pour les bloggeuses impertinentes) , Professeur d’improvisation au Conservatoire, comme on le sait a fait sa derniêre leçon à  la Mairie du 20e (juste avant les élections) sur ce thême.
Je résumerais ses propos en disant que l’improvisation, ça ne s’enseigne pas!
Un peu court quand même, ce résumé? Alors improvisons un billet sur ce thême.
Continuer la lecture de Improvisons… l’improvisation ! 

L’harmonie selon Jean-François Zygel

Rédaction et adaptation des illustrations sonores d’après les notes prises lors de La leçon de musique du 6 avril 2007 à la Mairie du XXe à Paris.

Au début était…la monodie, le cantus en ison, le chant mélodique a capella, un chant égal « qui ne roule que sur deux sons » comme le dit joliment Jean-Jacques Rousseau dans son Dictionnaire de la musique.
Un chant sans aucun accompagnement, tel que le chantaient peut-être les premiers chrétiens dans leurs églises…
Écoutons ce « Super flumina Babylonis » [1]:

Super flumina Babylonis

On ne parlait pas d’harmonie à l’époque, pas plus que d’harmonie entre les peuples… Le Peace and Love viendra beaucoup plus tard, après les « notes qui s’ aiment » de Mozart.
Notez combien nombreux sont ces termes de musique utilisés dans des sens différents dans le langage courant, qu’il s’agisse d’harmonie des couleurs, de fugue de la petite dernière, du canon du fusil, de la modulation de la voix…mais revenons à nos moutons.

Donc en ce temps là, l’harmonie n’existait pas.
Remarquons d’ailleurs qu’elle n’existe toujours pas dans 80% des musiques du monde.
On reconnaît partout le rythme, la mélodie, l’orchestration, et même la forme, avec le modèle ABA de la chanson et de son refrain. Mais qui a jamais entendu ces exclamations : « Oh! Quelle belle marche de quinte! » à l’écoute de Brahms, ou « Tiens, une pédale de dominante! »? L’harmonie, cette science de l’enchaînement des accords est le cœur de la musique. Elle reste la grande spécialité de la musique occidentale.
Continuer la lecture de L’harmonie selon Jean-François Zygel 

Le scherzo selon Jean-François Zygel

C’est en nous amusant, ‘scherzando’ en italien (*) que JFZ nous a parlé vendredi dernier, à la Mairie du XXe de Paris du scherzo, cette forme musicale, piêce d’énergie et de caractêre que l’on trouve habituellement en troisiême partie de la forme sonate, mais qui peut constituer un morceau à lui tout seul, tel « L’apprenti sorcier » de Dukas.
Le scherzo, c’est comme le sandwich nous dit JFZ : du pain (le scherzo proprement dit), du jambon (le trio, intermêde au ton plus doux), et du pain à nouveau.
Continuer la lecture de Le scherzo selon Jean-François Zygel