Tous les articles par jlfoucart

Chtchoukine chez Vuitton

Vuitton rhabillé par Buren

1er choc : La Fondation Louis Vuitton s’est faite « rhabillée » par Buren. Mauvaise donne ! Je la préférais nue. Cette robe aux couleurs crues -option : c’est gratuit ! – ça ne fait pas « class ». Pour tout dire ça fait…Buren!

2e choc : Quel monde ! Faut-il venir à 21H plutôt qu’à 14h30 pour ne pas voir ces centaines de têtes devant les tableaux?

3e choc : Quelle caverne foisonnante de chefs d’œuvres, quelle beauté !

Le Musicien – Yvan Klioune

 

J’avais vu un grand nombre de tableaux de nos peintres français du début du 20e siècle à l’Ermitage, il y a longtemps, très étonné que l’Union soviétique de l’époque puisse détenir un tel trésor.  J’ignorais tout de l’histoire de ce collectionneur-héros  Sergueï Ivanovitch Chtchoukine dont la Russie d’aujourd’hui peut s’énorgueillir à juste titre.

J’ai pris quelques photos de mes tableaux préférés – voir le diaporama ci-après. Continuer la lecture de Chtchoukine chez Vuitton 

Le bois des stradivarius

Un article passionant du New York Time nous raconte comment un chimiste taiwanais, Hwan-Ching Tai a découvert que ce sont les traitements minéraux spécifiques du bois des Stradivarius et autres Guarneri qui font leur qualité acoustique unique, ainsi que leur utilisation intensive depuis le 18esiècle. L’article est en anglais :

The 1709 Stradivarius violin nicknamed “Marie-Hall Viotti.” Credit Chimei Museum

In the violin-making world, two names reign above all others: Antonio Stradivari and Giuseppe Guarneri.

Both masters lived during the late 17th and early 18th centuries, in a small town in northern Italy called Cremona, and garnered a reputation for making the best stringed instruments in the world. Since then, luthiers have tirelessly tried to imitate Stradivari’s and Guarneri’s craftsmanship, copying their wood choice, geometry and construction methods. But their efforts have met with little success.

For hundreds of years, the best violin players have almost unanimously said they prefer a Stradivari or a Guarneri instrument.

Why nobody has been able to replicate that sound remains one of the most enduring mysteries of instrument building. A new study, published on Monday in the Proceedings of the National Academy of Sciences, suggests that answers may lie in the wood: Mineral treatments, followed by centuries of aging and transformation from playing, might give these instruments unique tonal qualities. Continuer la lecture de Le bois des stradivarius 

Nathalie Dessay crooneuse

Nathalie Dessay, conteuse

Chansons de comédies musicales américaines, lecture de textes poétiques, projection de tableaux d’Edward Hopper : Hier soir au Châtelet, nous en avons eu plein les mirettes (et sur grand écran !) des tableaux d’Edward Hopper savamment découpés pour mettre en valeur les textes que nous disait (en première partie), puis nous chantait notre conteuse et  crooneuse nationale, Nathalie Dessay, l’artiste aux multiples talents, Continuer la lecture de Nathalie Dessay crooneuse 

Agenda Dutilleux

L’association Dutilleux rend compte du concert du 24 novembre organisé par l’association MusiComposer, un excellent concert !
Ma Sonatina for flute & piano Op. 32 en hommage à Henri Dutilleux a été jouée à cette occasion par Marjorie Missemer (flûte) et Takako Igarashi-Pentier (piano).


 
Autres photos du concert de MusiComposer du 24 novembre ICI.

Lalo Schifrin s’explique

Le Monde de ce jour publie l’interview de Lalo Schifrin, 84 ans, grand compositeur de films (Mission impossible, Bullitt, L’Inspecteur Harry…), l’un des trois « grands » nés avant la guerre avec Michel Legrand et Ennio Morricone – dont on vient de souhaiter l’anniversaire hier.
Né en Argentine, il y fut l’élève de Enrique Barenboim, le père de Daniel, et plus tard celui de Messiaen, au conservatoire de Paris dans les années 50s. Pianiste de jazz, il joua notamment dans l’orchestre de Dizzy Gillespie. Cet interview est émaillé de considérations fort intéressantes sur la musique classique et le jazz, le style, la forme en musique. A lire ci-dessous. Continuer la lecture de Lalo Schifrin s’explique 

Petite suite pour piano solo

Et voici ma dernière composition :

Et le lien vers la partition.
Et ce qu’en dit la critique :
« Très originale Suite pour piano de 5 tableaux pianistiques écrits par un pianiste-compositeur et improvisateur à la plume mordante et sarcastique. Continuer la lecture de Petite suite pour piano solo 

John Surman au Châtelet le 8 octobre 2016

surman01J’ai connu John Surman en concert dans les années 80s dans une maison de la culture du 93, dans le cadre des Banlieues bleus. J’écoutais beaucoup ses disques ECM à l’époque. Il était seul sur scène, entouré d’ordinateurs et de synthétiseurs sur la musique desquels il soufflait dans son fameux saxo baryton et autre clarinette ou saxo soprano.
Le 8 octobre dernier, il avait toujours ses trois instruments, plus quelques passages enregistrés sur séquenceur ou en re-re , à peine perceptibles et programmés sur un ordinateur invisible… Mais il était entouré en première partie d’un quatuor à corde, le Trans4mation String Quartet et du contrebassiste Chris Laurence. De bien belles musiques de chambre,  avec des réminiscences de Bach ou de musiques folks. Continuer la lecture de John Surman au Châtelet le 8 octobre 2016