21e Victoires de la musique classique

Un peu moins « plan plan » que d’habitude, ces victoires ? Peut-être.
En tout cas elles étaient agréablement animées par un Louis Laforge en pleine forme. Il parait qu’il faut de tels show pour que le public de la Télévision reste enchainé à son écran quand l’heure est à la musique classique… Les statistiques d’audience donnent 1,3 millions de téléspectateurs, soit 6% de part de marché, face aux 6 millions de téléspectateurs de TF1. C’est mieux que rien, évidemment. Il est vrai que cela reste une des rares occasions de voir de la musique classique sur l’une des principales chaines de télévision et à une heure de grande écoute qui plus est. Mais pour le mélomanes qui ne peut se rendre au concert, internet, le « 2e écran » est quand même beaucoup plus riche d’occasions d’écouter de la « grande musqiue », dans d’excellentes conditions. Par exemple avec ArteLive.
On a vu pas mal de nouvelles têtes, à commencer par celle du chef, Paavo Kristian Järvi, frère cadet du Chef de l’Orchestre de Paris -, on y a consacré de nouvelles gloires, tout en revoyant pour la Nième fois les deux Capuçon (loin de moi de nier leur talent, mais ils ne sont pas les seuls violoniste et violoncelliste en France !)
J’ai été très déçu par la prestation de Karol Beffa : incolore, inodore et sans saveur. Très impressionné par la fougue de la jeune pianiste Khatia Buniatishvili et le talent du pianiste turc Fazil Say, ou par le trompettiste Romain Leleu.
Le palmarès des 21e Victoires de la musique classique :

SOLISTE INSTRUMENTAL
Nemanja Radulovic (violon)

ARTISTE LYRIQUE
Julie Fuchs, soprano

COMPOSITEUR
Richard Galliano pour « Fables of Tuba »

ENREGISTREMENT
Henri Dutilleux (Correspondances) avec Barbara Hannigan et l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Esa-Pekka Salonen (Deutsche Grammophon)

REVELATION ARTISTE LYRIQUE
Stanislas de Barbeyrac, ténor

REVELATION SOLISTE INSTRUMENTAL
Adrien La Marca (alto)
J’ai été très déçu par la prestation de Karol Beffa , très impressionné par cele de la jeune pianiste Khatia Buniatishvili.
Tout ça ne vaut pas un bon concert, même à la télévision !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *