Jordi Savall et son Concert des Nations

Jordi Savall et  son Orchestre baroque « Le Concert des nations« , avec le concertino David Plantier (l’équivalent du « premier violon », de l’orchestre classique) rendaient mardi soir Salle Pleyel un hommage joyeux au « style Français »  des compositeurs du XVIIIe siècle . Au programme quatre suites de danses (ou Ouvertures), plus trois extras qui ont ravi son public :

        • Marain Marais et son Alcione avec une suite des Airs à jouer. Je n’avais jamais remarqué que toutes ces danses sont jouées dans la même tonalité. Très élégant et gai. L’instrument censé imiter la tempête est pour moi une découverte!
        • Jean-Sébastien Bach et son Ouverture N°2 en si mineur pour flute traversière, cordes et continuo. Quelle énergie dans la Polonaise et double, quelle élégance dans le Menuet, sans oublier la fameuse Badinerie

Voici l’intégrale sonore de cette suite sur Youtube :

    • Après l’entracte,George PhilippTelemann et son  Ouverture (Suite) en ré majeur pour viole de gambe, cordes et continuo, avec évidemment Jordi Saval à la viole de Gambe. Un peu déçu… c’est devenu vite ennuyeux
    • Et enfin, avant les extras, Haendel et sa Water Music bien connue, avec la très célèbre pièce « Alla  Hornpipe » :

Après le programme officiel, Savall nous a gentiment gratifié de trois « extras » fort appréciés par le public, des pièces de Lully, Rameau  et une danse d’un illustre inconnu composée à l’occasion d’une fête donné pour le dauphin et futur roi Louis XIIIe, très rythmée avec  une salle invitée à participer par ses battements de main (« pas trop fort quand même ! »).

Fort réjouissant tout cela!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *