2011 fêtera aussi Franz Liszt dans les cafés !

Ce n’est un secret pour personne, 2011 célèbre le bicentenaire de la naissance de Franz Liszt (1811-1886).

Retenons déjà la date du 9 mai prochain :
le projet *Play-Liszt, pour le moins original, prévoit de rendre hommage au génial compositeur et pianiste virtuose, dans les cafés de plusieurs villes de France ainsi qu’au parlement européen à Strasbourg. Voilà qui n’aurait pas déplu à ce concertiste et improvisateur exceptionnel, expert en paraphrases musicales.

Deux pianistes d’exception au cœur de ces projets: le français Bertrand Chamayou, l’italien Giovanni Bellucci.

On connaissait déjà bien la cantate de Bach BWV 211 dite la Cantate du café « Schweigt stille, plaudert nicht » , peut-être inspirera -t-elle les virtuoses invités, à improviser une cantate de circonstance alla Liszt ?

Si Franz Liszt est une des figures majeures de la musique romantique occidentale et donc du XIX e siècle, ses œuvres ont ouvert des perspectives notoires aux compositeurs des générations suivantes.

On pourrait pour le prouver, relever nombres d’exemples dans son vaste corpus d’ œuvres. Une des pièces étonnantes et avant-gardistes de Liszt, souvent citée est sa « bagatelle sans tonalité ». Debussy aura lui aussi de telles audaces dans ses préludes qui de nos jours déconcertent encore plus d’un mélomane.» :

Franz Liszt se disait volontiers tzigane et franciscain, qu’est-ce que cela signifiait ? Qu’il conciliait en lui deux natures opposées ? ou bien qu’il pouvait exceller dans deux répertoires musicaux différents et composer avec autant de conviction et de passion ? Les œuvres d’inspiration religieuse de Liszt sont pourtant moins connues ( à part les harmonies poétiques et religieuses) que ses brillantes fresques dites profanes. En effet qui parmi nous a en mémoire les pages de son Requiem, de ses trois Messes dont la Messe de Gran, de ses différents motets, de son Via Crucis ou de l’humble Ave Maria ?

Il est en tous cas prévu que son Oratorio Christus soit donné le 22 octobre 2011, prochain à Paris, interprété en la Cathédrale Saint-Louis des Invalides par le Chœur et l’Orchestre de la Radio de Budapest. D’autres prestations seront données simultanément dans plusieurs autres villes d’Europe.

En attendant cet évènement voici des extraits de deux autres œuvres du grand compositeur aux caractères vraiment contrastés:

Tout d’abord, un extrait du Via Crucis dans la version assez rare pour piano solistes et chœur. Il y transparaît quelques attachements (des citations parfois) du compositeur aux grands maîtres ou aux écoles du passé (Jean-Sébastien Bach en autres )

La seconde pièce est la paraphrase de Don Juan , d’après Mozart, célèbre, ici interprétée par le pianiste chinois Lang-Lang.

Quelques liens autour de Franz Liszt :

-* Le projet : Play-Liszt

– Le site officiel
Franz Liszt 2011 pour la France relate toutes les manifestations consacrées au compositeur.

-Le site canalacadémie où est proposée une confèrence de Gilles Cantagrel :
« Musique que me veux-tu ?  »
(Il est possible de télécharger l’émission).

– Le site Lisztomania 2011 Born to be a super star

Décidément, même si ce bicentenaire n’a pas apparemment l’ampleur de celui réservé un an plus tôt à son ami Chopin, il sera tout de même difficile, d’oublier Franz Liszt en 2011, puisque sa musique s’ élève et chante déjà un peu partout sur les ondes, in live, en direct, et en différé, depuis les auditoriums des écoles de musique et les temples, bientôt sur les pianos des cafés de nos villes, sous les nefs gothiques et ainsi que dans les plus belles salles de concert !

Heureux anniversaire Monsieur Liszt !

Emilie A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *