La petite fille modèle virtuose du violon, Hilary Hahn

– Elle a tout de la petite fille sage tout droit sortie d’un album de la Comtesse de Ségur.
– Hum…Faut pas exagérer ! le Chef aussi, alors, ce blondinet finlandais qui joue les moulins à vent, Pietari Inkinen… il est plus jeune qu’elle !
– Mais non ! Regarde la, avec cet air de jeune fille rangée et bien élevée, ses cheveux soigneusement tirés en arrière sur ce petit chignon, cet air sérieux et appliqué, et ce regard à la fois timide et assuré de première de la classe du Conservatoire. Quel âge a t-elle? … 14 ans? 18 tout au plus?
– Ouais… tu as tout faux ! 14 ans, c’était l’âge de ses débuts, mais c’était en 1993 ! Aujourd’hui elle a 31 ans, même si elle en fait dix de moins, et elle a déjà derrière elle une carrière prodigieuse de violoniste vedette. Elle a joué partout, recueilli tous les hommages, toutes les récompenses imaginables, Awards, Diapasons d’Or pour ses enregistrements, 11 albums, chez Deutsch Grammophon. Elle est tellement célèbre qu’on la retrouve même en personnage de bande dessinée.

Ce dialogue imaginaire, vous auriez pu l’entendre vendredi soir 14 janvier 2011 à la salle Pleyel où Hilary Hahn se produisait dans une œuvre de Gian Carlo Menotti avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France.
« Ce concerto pour violon composé en 1952, conçu 13 ans après celui de son ancien compagnon Samuel Barber possède le classicisme formel et le lyrisme séducteur » nous dit le programme. Effectivement, cette musique très lyrique de Menotti rappelle celle de Barber, mais aussi de Bernstein, tous anciens élèves du « Curtis Institute », cette célèbre institution musicale de Philadelphie dont est issue également…Hilary Hahn.

Belle musique, très difficile d’exécution, qui nous donne à entendre et à voir cette prodigieuse virtuosité de notre « jeune fille rangée », accompagnée par un Orchestre de Radio France exemplaire, comme d’habitude, dirigé par l’excellent jeune chef Pietari Inkinen.
Voici une video de ce concerto :

Et une autre nous montrant Hilary Hahn au cours d’une séance d’enregistrement d’un concerto pour violon de Bach… Tiens, Bach, puis Vivaldi, justement, ce sont les deux compositeurs dont elle nous interpréta deux courtes pièces en « extra » de ce concert du vendredi 14 janvier 2011, après une ovation du public dans une salle Pleyel bondée… J’ai pu constaté à cette occasion que je n’étais pas le seul « fan » français d’Hilary Hahn! 

Et puis, si vous voulez tout savoir du compositeur Italo-Américain Menotti, voici un interview télévisé issu des archives de la télévision suisse, cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.