Pianomania, LE film que tous les fans du piano doivent aller voir

Je sortais hier soir du concert de Michel Portal, à Pleyel. Le cinéma Publicis Champs Elysées passait le film « Pianomania »… C’est tout près, allons-y !

Quelle bonne idée ! L’humour, le suspens, l’amour du piano, la passion du « beau son », telle est le fond du scénario. Il nous raconte la folle vie quotidienne d’un accordeur de piano de génie. Il parait qu’ils sont une dizaine dans le monde seulement à être capables de bricoler ainsi un piano de concert pour lui donner LE SON qu’exigent les stars du piano. Alors, autour de lui, des gens un peu fous qui s’appellent Lang Lang, Pierre-Laurent Aymard, Alfred Brendel, Julius Drake …

Et cet ingénieur du son étonnant qui suit l’enregistrement de l’Art de la Fugue de Bach par Pierre-Laurent Aymard, la partition à la main, et qui s’exclame tout à coup : « Mais ce Fa est faux, là !  » – et il souligne la note sur le partition. « Et encore là… Ce Fa est toujours faux ! Il faut ré-accorder et reprendre ». Inutile de dire que ni vous ni moi n’avions rien remarqué, malgré l’excellent Dolby numérique.

Voici la bande annonce :

J’espère qu’elle vous donnera envie d’aller voir ce documentaire exceptionnel avant qu’il ne disparaisse des écrans.

Et maintenant un petit message personnel à Jumo Production et à Stéphane Martin (c’est peut-être la même personne) : Merci de vous faire connaitre avec une adresse email qui fonctionne !

2 réflexions au sujet de « Pianomania, LE film que tous les fans du piano doivent aller voir »

  1. Ben voila prems!
    Film que je voudrais voir, mais qui semble peu distribue.
    A chaud quelques remarques:
    – le type semble a moitie autiste
    – j’ai toujours considere que la qualite d’un piano c’etait son cote changeant et pas toujours tres juste, ce qui oblige l’interprete a etre parfois imaginatif pour faire sonner son morceau sur tel ou tel piano

  2. Le type te semble à moitié « autiste »?! Tu rigoles !! Au contraire, très à l’écoute, beaucoup d’humour, de vivacité. Bon, il y a de la mise en scène, aussi, c’est vrai.
    Quant aux réglages du piano, il fait ce que lui demande le pianiste. Quand PL Aymard lui demande que son piano sonne comme un clavecin mais aussi, – selon la façon de jouer – comme un orgue, IL Y ARRIVE ! C’est étonnant.
    Ceci étant, je n’aime pas du tout le son obtenu, mais ça c’est mon problème ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *