Concours d’automne 2010 : And the winner is…

L’heure a sonnée, la fumée blanche sort enfin de la cheminée, le nouveau pape du Goncourt du Concours d’Automne de MusiComposer est… Non, ménageons le suspens ! 🙂 Car si le dépouillement fut rapide avec seulement cinq candidats (c’est bien peu ! 🙁 ) , il y eu quelques atermoiements, des délibérations un peu longues; bien des cierges furent allumés avant le feu final dans la cheminée. Les votes des 16 jurés s’étaient en effet largement répartis cette année sur les cinq candidats, de sorte que chacun d’eux peut s’enorgueillir d’être arrivé en tête au moins une fois.

Christian Lagache(*) avec sa pièce intitulée « Couleurs entrelacées » s’est néanmoins imposé, en tête d’un peloton de trois candidats. Il se voit attribué un Deuxième Prix de composition. Sa pièce sera donc jouée lors de notre concert du 7 janvier prochain avec pour interprètes Marjorie Missemer à la flûte et Etienne Champollion au piano.
Que cet heureux gagnant reçoive ici toutes nos félicitations !
Pour faire bon mesure, les membres du Conseil de l’association – et membres du jury – ont décidé que les pièces des deux candidats suivants seraient également jouées, « RER C » d’Eric Cormier le 7 janvier prochain par lui-même au piano et Eric Seys àla flûte, ainsi que « Néole » de Jean-Louis Péru lors du concert suivant au printemps 2011. Ces trois pièces feront partie de notre prochaine sélection des 10 meilleurs morceaux du mois intitulée « Le top Ten » de MusiComposer.
Aucun des candidats n’ayant démérités -nous nous répétons-, nous invitons nos lecteurs à écouter ces 5 pièces sur notre forum des musiques de chambre. et à déposer d’éventuels commentaires ci-après. 😉
(*)Voici ce que nous écrit Christian Lagache pour se présenter : Je suis né le 06/03/1970 en région parisienne et j’ai vécu jusqu’en 2004 à Rueil-Malmaison. Mon parcours est atypique aussi bien scolairement que musicalement et je suis un habitué des chemins détournés ! Pour ce qui est de la musique, pas de conservatoire à 7 ans avec des examens périodiques, non, c’était plutôt improvisation et composition d’oreille en autodidacte sur le piano familial depuis ma plus tendre enfance. Vers 12 ans, je suis aussi aller m’amuser sur la batterie de mes frères (j’avais 2 frères batteurs, mon père jouait du sax ténor et ma mère du piano classique). Jusqu’à22 ans je ne savais donc quasiment pas lire la musique. Puis en 1992, conseillé par un copain, je me suis présenté dans la classe de percussion de Gaston Sylvestre et François Bedel au CNR de Rueil-Malmaison et oh miracle, après quelques tests et une période d’essai, je suis accepté. En 1992 aussi, je fais 1 an de piano jazz au CIM àParis avec Bojan Zulfikarpasic. Pendant 8 ans, je vais donc me structurer et acquérir des bases. En 1997, j’obtiens le certificat de fin d’étude (percussion et FM) et plus tard (ayant dû travailler dans un magasin de musique entre temps) en 2002, le premier prix du conservatoire national de Gennevilliers. Pendant cette période, je pratique aussi le zarb (percussion persanne) avec F. Bedel et je joue par intermittence dans des concerts en qualité de batteur, percussionniste ou pianiste de jazz. En 2000, je suis engagé comme prof de percu au CRI d’Argentan puis en 2005 à l’école de Flers. J’y travaille toujours et je vis à Caen depuis 2004 où, en plus des compos, je commence à développer le piano world-jazz. Côté famille j’ai 2 garçons en bas âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *