L’Orchestre de Paris maîtrise les nouvelles technologies

Ou l’Art de gaspiller du papier en 2010.

J’ai été abonné à l’orchestre de Paris à la saison précédente ; je ne me suis pas abonné cette année. Je reà §ois aujourd’hui l’email suivant : Chà ¨re Madame, cher Monsieur, Nous avons créé il y a 4 ans l’Observatoire des Publics de l’Orchestre de Paris. Cet Observatoire est né de la volonté de mieux vous connaître. Grâce à des études régulià ¨res, l’Observatoire nous aide à répondre précisément à vos attentes, à améliorer nos services et à ouvrir nos activités à de nouveaux publics. Vous avez été abonné(e) à l’Orchestre de Paris lors de la saison 2009/2010 et nous serions trà ¨s heureux de pouvoir vous poser quelques questions, notamment en préparation de la saison 2011/2012. Téléchargez notre questionnaire, entià ¨rement anonyme. Il vous suffit de quelques minutes seulement pour le remplir. Une fois rempli, merci de nous le retourner à l’adresse suivante : Service des relations avec le public Orchestre de Paris 252 rue du Faubourg Saint Honoré 75008 Paris. Vous pouvez également le scanner et l’envoyer par email à reservations@orchestredeparis.com. Je vous remercie par avance du temps que vous consacrerez à nous répondre. En espérant avoir le plaisir de vous accueillir prochainement à la Salle Pleyel, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sincà ¨res salutations. (Suivait un lien pour télécharger un pdf.) Deux choses me choquent dans cet email : – On utilise l’email pour faire parvenir un document qu’on demande d’imprimer, de remplir et de retourner par courrier, ou de scanner et de retourner par email. Dans les deux cas, gaspillage du papier et perte de temps, sans parler du timbre et de l’enveloppe Alors qu’il est tellement plus simple de faire ce sondage avec un formulaire à remplir sur le site Web de l’orchestre ! Ou de le proposer comme une alternative, si l’on veut que la réponse reste anonyme – ce que ne permet pas le retour par mail.Des sociétés proposent ce type de service. Serait-ce plus coûteux pour l’Orchestre de Paris ? Probablement pas, car le procédé évite la saisie des réponses.
A l’extrême, il suffirait d’envoyer un document modifiable à remplir et à renvoyer par email. – Le texte parle de « questionnaire entià ¨rement anonyme ». L’utilisation d’un prestataire pour le service de sondage aurait précisément permis cet anonymat. Formalisme de ma part? Certes, mais la plupart des demandes d’abonnement se font sur papier car elles sont nécessairement nominatives ! Jean-Armand Moroni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *