François Duhamel, Portrait d’un lauréat du Concours de Composition du Printemps 2010 de MusiComposer

Le deuxiême de nos deux lauréats François Duhamel Me présenter? Oui… je pense que l’on peut faire bref ! 🙂 Je suis d’origine alsacienne et déjà tout jeune j’étais passionné de musique classique : mes parents ont eu l’heureuse idée de m’offrir un Bechstein de la fin du I9e siècle que je possède toujours et sur lequel j’ai beaucoup rèvé. A part des cours privés de piano jusqu’à 13-14 ans, je n’ai suivi aucune formation musicale: je suis donc autodidacte en ce qui concerne la musique.

Mon activité professionnelle  (matières premières, industrie pétrochimique) était très éloignée du monde musical et ce n’est que depuis ma retraite que je me consacre plus sérieusement à la composition. Le développement de l’informatique musicale m’a bien rendu service mais, à ce jour, ma musique n’a pour ainsi dire pas été interprètée. jlf> Rappelons que la piêce lauréate peut être écoutée et les commentaires lus à  cette adresse.

Une réflexion au sujet de « François Duhamel, Portrait d’un lauréat du Concours de Composition du Printemps 2010 de MusiComposer »

  1. Bravo pour ce prix, fut-il honorifique. Votre contribution à  MusiComposer.fr se rattache à  une démarche stylistique radicale qui prouve que la diversité est la règle chez nous, pourvu que la qualité soit au rendez-vous et que le résultat soit à  la hauteur des intentions affichées. Le contraste avec la pièce de Nicolas Démétri, l’autre lauréat de ce Concours de Printemps prouve l’étendue des styles que MusiComposer.fr accueillent depuis sa création, à  l’époque de Musique Harmonie. Votre pièce est riche de tensions, aux antipodes de l’atmosphère élégiaque de celle de l’autre lauréat. Le choix de vous reconnaître tous deux ex-aequo n’est pas paradoxal mais illustre parfaitement la complémentarité des opposés qui fait toute la richesse de la création contemporaine, loin de la monolithique monotonie qui prévaut dans certains cénacles musicaux autoproclamés.
    Bravo encore à  vous,
    Amitiés,
    Yves Rinaldi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *