« Le concert » de Radu Mihaileanu, un film à  voir

Arthur-le-bon-public de retour, cette fois-ci pour vous parler cinéma, mais attention hein, un film qui parle de musique (et de plein d’autres choses). Le concert, de Radu Mihaileanu, parle d’une bien belle façon de la musique et de l’obsession des musiciens pour leur art.
Ce film est basé sur une histoire qui n’est pas crédible une seule seconde, avec des passages frôlant le fantastique, voire quelques intrusions dans le surréalisme le plus pur (guetter la scêne du mariage !)
En même temps il est três poétique et émouvant.
Et pour finir, il est franchement désopilant.

Pêle-mêle, le peu-connu cinéaste d’origine roumaine, auquel on devait également Va, vis et deviens, se moque des musiciens, des patrons de salles de spectacle, des critiques d’art, des français, des russes (surtout les nouveaux riches), des juifs, des communistes (russes et français), des restaurateurs arabes, j’en oublie probablement. Mais les caricatures sont exposées avec tendresse et humilité au lieu d’être bêtement grinçantes, et même si tout est três-três poussé, j’ai trouvé que tout s’emboù®tait à  merveille. Pas de moment où¹ on se dit « pff c’est long, il en rajoute », mais plutôt « Ha oui évidemment, encore ! ». Pour finir, Mélanie Laurent, toujours três zoulie et que j’ai trouvé bien mieux que dans Inglorious Bastards, une inattendue Miou Miou, François Berléand épatant, Lionel Abelanski três bon, plus toute une bande de russes complêtement déjantés. Pour la musique, des russes évidemment (Tchaà¯kovski notamment). A voir en version mixte si possible (les dialogues russes sous-titrès). — Arthur P.S. Saviez-vous que la plus grande salle d’opéra en Europe est celle du Bolchoù¯ à  Moscou ?
Saviez-vous que Bolchoù¯ signifie grand en russe (Большой Театр, « Grand Théà¢tre »)?
Saviez-vous que la deuxiême plus grande salle d’opéra en Europe aprês celle du Bolchoù¯ est celle de l’opéra Bastille ?

3 réflexions au sujet de « « Le concert » de Radu Mihaileanu, un film à  voir »

  1. C’est une bonne critique, Arthur dans le sens où¹ tu ne dévoiles pas le fond de l’histoire comme la plupart des billets lus ici et là  sur les blogs et dans divers journaux…Tout en donnant l’envie d’y aller.

    Cependant, même s’il est plaisant, pourquoi tant de battage autour de ce film ? après tout …On n’a pas parlé tellement du film sur Schumann…(que je n’ai pas vu non plus) …

    Ce concerto pour violon et orchestre de Tchaà¯kovsky, …oui, ….un peu facile comme musique, le cinéaste ne prend pas trop de risques.
    la musique russe a quelque chose d’immuable, " une valeur sà»re" …mais qui nous (re) tourne finalement plus souvent vers le passé que l’avenir…(hormis Stravinski ) et distille un rien de nostalgie…vers quel paradis perdu ?

    Je me demande si ce n’est pas un film parfaitement anachronique en plus d’être légèrement et gentiment caricatural…

    Emilie

    (rubrique : " que dire d’un film que je n’ai pas encore vu" )

  2. Merci Arthur, merci aussi à  Florentine Mulsant qui m’avez donné envie de voir ce film.
    C’est un cocktail (d)étonnant de scènes burlesque à  la Buster Keaton, de moments graves voire tragiques, menées à  un train d’enfer, tout comme les 10 dernières minutes de musique qui, à  elles seules valent le déplacement.
    A voir, et surtout à  prendre au 2e, voire 3e degré ! Concernant le Bolchoù¯ (où¹ l’on m’a trainé pour voir « La Fiancée du tsar » de Rimski Korsakov, en russe évidemment -je ne comprenais rien), je me souviens vaguement d’une foule immense assise sagement dans le parterre, l’orchestre étant situé très loin devant…et puis les banquets iimposants qe font les russes à  l’entracte… Pas vraiment comparable à  la Bastille. Pour revenir à  notre sujet, voici l’extrait d’un autre film où¹ l’on peut voir le concerto pour violon de Tchaikovski joué par JASCHA HEIFETZ TCHAIKOVSKY – VIOLIN CONCERTO 1ER MOUVEMENT – JASCHA HEIFETZUploaded by jazz-teque. – Music videos, artist interviews, concerts and more.

  3. J’ai vu ce film aussi, ‘Le Concert" dont tout le monde parlait tant…

    Pourtant les bons acteurs, le génie de Tchaà¯kovski, le scénario rocambolesque et cette histoire émouvante, ne parviennent pas à  faire du "Concert" un film incontournable, " à  voir absolument ", mais je dirais, plutôt "à  écouter"…( Excellent choix musicaux, jeu crédible des acteurs) car c’est une suite de scènettes juxtaposées, graves ou comiques, une histoire racontée et montée dans le désordre…un peu brouillonne.
    Par exemple,on ne peut pas dire que les plans soient soignés,( Ce n’était certainement pas une préoccupation majeure ici…) on dirait un montage réalisé à  la hà¢te. On dirait "une pièce de théà¢tre" filmée, ( unité de lieu, ambiance confinée, peu d’extérieurs réels)
    La voix off expliquant à  la fin "le comment du pourquoi," se superpose à  la musique, la reléguant au second plan, on se disait aussi qu’on ne pouvait tenir "musicalement", donc sans paroles que dans un temps limité.

    Dans l’ensemble, j’ai eu la nette impression d’un film "comprimé, raccourci par nécessité (?)

    Les films "musicaux" sont rarement réussis, je n’en connais que deux vraiment incontournables : le pianiste ( Polanski) et Amadeus (Milos Forman).

    Ceci dit, l’humour, du premier au énième degré, est certainement la première qualité du film " Le Concert" …qui pourrait bien vous divertir. Qui sait ? Surtout si vous aimez la musique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *