Richard Long : Portrait d’un nouveau compositeur associé

Richerd Long,  Compositeur associéNous sommes presque tous réunis « à la cave », dans la salle en sous-sol de notre bistrot favori, pour un dîner de travail de l’association MusiComposer, à Paris.
Il descend calmement l’escalier. C’est le dernier arrivé parmi les compositeurs associés, coopté en fin 2008 pour la qualité de ses  œuvres présentées sur les espaces membres des adhérents. C’est Richard Long, souriant, modeste, décontracté. Il a des mots simples, chaleureux, des mots qui nous le rendent immédiatement sympathique. 🙂

Comment j’ai découvert le site? Oh, c’est simple, je fréquente beaucoup le net, j’ai  découvert par hasard le site MusiComposer.fr; il s’appelait encore musiqueharmonie.fr. J’y ai lu, dans les espaces membres, des analyses approfondies des œuvres des adhérents, des commentaires sur la mesure 4 de la partition, je me suis dit : tiens, ça a l’air sérieux ! Alors j’ai continué la lecture, écouté beaucoup de musique. Et j’ai décidé de franchir le pas, de poster moi aussi pour faire connaître mes compos et avoir vos avis (*). Et me voilà. C’est bien de pouvoir mettre un visage sur un nom, maintenant ! Vous ne vous battez pas trop entre vous? Savez-vous que dans le groupe des six, ils  passaient leur temps à s’engueuler? On le rassure. Oui, c’est vrai, je me raconte un peu sur mon site. Je suis musicien, je vis par, pour et dans la musique, c’est mon univers. J’ai fait des études classiques en musique, à Marseille, puis à Paris (trompette, écriture, orchestration, direction d’orchestre, analyse, histoire de la musique, technique du son). Que dire? Après les classes de conservatoire à Marseille, j’ai continué mes études à l’Ecole Normale Supérieure de Musique. Le CNSM? C’était encore très avant-gardiste dans les années 90. Boulez avait laissé sa forte empreinte, et je suis plus sensible à la musique de Henri Dutilleux…C’est un peu « l’autre camp » ! Ayant été auditeur de quelques cours de composition, je me suis vite aperçu que la musique tonale y était quasi bannie ! Par la suite une nouvelle génération de compositeurs est arrivée : plus ouverte, plus tolérante. J’ai ainsi découvert des créateurs dont je me sentais plus proche, comme Nicolas Bacri, Thierry Escaich ou Guillaume Connesson. C’est avec ces gens-là que j’aurais aimé étudié … Je fais partie d’une génération qui a été « élevée » à la pop et à la bande FM. Je ne peux donc nier cette culture dans mon inspiration, et j’admire beaucoup ceux qui ont su prendre le meilleur de la musique « savante » et « populaire » pour en faire un style à part ; je pense à William Sheller ou Hans Zimmer par exemple. C’est pour cela que dans ma discothèque cohabitent Purcell et Pink Floyd, Prokofiev et Coltrane, Mahler et Génésis … Ca ne pose pour moi aucun problème ! La principale qualité qui me fasse aimer une musique c’est qu’elle me touche, que ce soit un air d’accordéon ou l’ouverture de Parsifal ! Je privilégie l’émotion à l’intellect, d’où mon insensibilité à une certaine avant-garde. J’aurais pu aller étudier à Berklee School of Music (Boston) et y rencontrer quelques-unes de mes « idoles » : John Adams, Elliot Goldenthal … mais, au dernier moment,  le destin en a décidé autrement… Il faut dire que je m’intéressais beaucoup à la musique à l’image, à la musique de film, et que mes études à l’Ecole Normale avec Antoine Duhamel étaient beaucoup plus passionnantes. Il nous racontait ses « engueulades » avec Truffaut, Godard. Il nous emmenait à la FEMIS, pour des travaux pratiques. J’y ai d’ailleurs côtoyé beaucoup de gens, certains ont fait leur chemin, comme Philippe Rombi. Mon travail de trompettiste professionnel à DisneyLand Paris me laisse suffisamment de temps pour composer, pour cachetonner aussi dans divers orchestres parisiens. Mes hobbies? Non, ce n’est pas la musique ! Je compose principalement si je suis sûr de la faisabilité du projet : c’est donc un travail ! Trop de musiques dorment dans les tiroirs, c’est assez frustrant à la longue … Là je mets la dernière main à une œuvre qui devrait être éditée. Il s’agit d’un opéra pour enfants (livre et CD). J’en mettrai prochainement une partie en écoute sur un espace membres. Si quand même, j’ai un hobby, j’adore la prise de son ! Sourires des l’assistance : Aurait-on trouvé un ingénieur du son pour nos prochains concerts de musicomposer.fr? (**) Pourquoi pas ! Je suis en train de m’équiper…
Après ce dîner sympathique – encore un compositeur qui apprécie le bon vin! – nous nous quittons sur de bonnes résolutions et de nouveaux projets pour MusiComposer.

________________

(*) Elles ont été transférées depuis dans les forums des compositeurs associés.
(**) Le 21 novembre 2009 est la date probable du Concert des Lauréats du Salon de Musique des Compositeurs Associés, concert organisé par l’association MusiComposer. Un concert est déjà planifié bien avant, en juin prochain. Nous en reparlerons.

9 réflexions au sujet de « Richard Long : Portrait d’un nouveau compositeur associé »

  1. Merci pour ce compte-rendu Jean-Louis et bienvenue à  toi Richard !
    Ce fut un plaisir de te rencontrer, j’espère que l’on sera amenés à  réitérer

    A bientôt,
    Vincent

  2. Sympathique compte rendu – plus court que les précédents – mais concis. Ca fait plaisir de voir l’éclectisme de ton inspiration (ça me fait penser à  Ligeti et le rock, le jazz, l’électronique, le gamelan, la musique des pygmées Aka, etc…) et que tu apprécies la démarche de Dutilleux !

  3. Bravo pour ce compte-rendu précis et synthétique. La rencontre avec Richard Long a ét très cordiale et son professionnalisme autant que sa modestie nous ont impressionnés. Son travail est d’une grande qualité d’inspiration et d’une grande rigueur technique. Nous souhaitons tous que sa collaboration avec MusiComposer.fr lui permettra d’élargir son audience auprès des mélomanes et de mieux faire connaître son œuvre en devenir. Il le mérite beaucoup !

  4. Oui c’est vrai ce type est formidable !
    Non, je plaisante… je voudrais simplement vous remercier pour ces touchants commentaires!
    Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.