Zygel et ses copains improvisent dans la bonne humeur

S’il n’y avait qu’une émission de la Boite à  musique à  voir à  la télé, cet été, c’était celle d’hier soir consacrée à  l’improvisation. Quel feu d’artifice !
Une soirée quand même três « parisienne »Mais ne boudons pas notre plaisir; on y a parlé musique entre grands professionnels, chacun dans sa spécialité; on a beaucoup joué, classique et jazz; beaucoup « déconné » aussi, comme on dit dans mon midi, avec des sketchs bien enlevés Que demander de plus à  la télé un vendredi soir de fin août, en cette veille de rentrée scolaire? Comme je l’ai déjà  écrit, une émission de Zygel doit d’abord largement à  la qualité des invités. Quand ils ne montrent guêre leurs talents, quand Zygel doit ramer seul, c’est dur pour lui… et pour nous.
Rien de tel hier soir.

Christophe Hondelatte a poussé sa chanson en crooner de jazz, accompagné par un Zygel en verve. Nelson Montfort nous a improvisé avec un brio extraordinaire un reportage de patinage artistique, accompagné par Zygel – c’était amusant de voir Zygel suivre le visage de Montfort, guettant chaque mimique, chaque intonation pour la souligner au piano en temps réel ! Et puis Zygel s’était entouré, une fois encore de musiciens époustouflants. Le maestro brillait, bien sà»r dans un art qu’il maitrise jusqu’à  l’enseigner au CNSM (on sentait son plaisir à  nous faire partager sa passion). Mais on comptait aussi son camarade habituel, le jazzman Antoine Hervé, Cyprien Katsaris, redoutable virtuose classique du clavier, Olivier Ker Ourio à  l’harmonica (presque aussi bon que Toots Thielemans !), et évidemment Médéric Collignon, survolté et imprévisible comme d’habitude, aussi bon avec son « cornet de poche » qu’au scat, maniant avec maestria ses pédales de guitariste de rock. Une excellente soirée, três distrayante, mais pas seulement; j’ai quand même appris des choses.
D’abord que je n’étais pas le seul, (et que ce n’était pas honteux !) de jouer des valses de Chopin d’oreille, incapable que je suis de les jouer suivant la partition.
Ensuite qu’une piêce semble improvisée : – quand l’interprête multiplie l’exécution « gratuite » d’arpêges ou de gammes, comme pour se donner le temps de trouver l’inspiration, et termine par des trilles, comme au temps des grands concertos d’antan, pour monter sa virtuosité; – ou qu’il change fréquemment d’accords ou de thêmes, sans en faire réellement le développement, comme on doit le faire – en principe – quand on écrit sa partition classique.
Ceci a permis au maestro de nous démontrer son savoir faire dans l’art d’imiter les grands maîtres en jouant « à  la maniêre de », lors de « quiz » particuliêrement intéressants avec ses invités, mélangeant vraies et fausses œuvres de ces grands maitres. La minute du professeur solfêge consacrée à  la polyrythmie avec Gontrand, le « piano perroquet » (un Yamaha « midifié » muni d’un séquenceur) était moins convaincante que d’habitude, et les impros collectives de polyrythmie tenaient plus du free jazz des années 70s, passablement touffu et déconcertant que d’une maitrise réelle de l’impro collective (« c’est trop le bazar » s’est exclamé ma voisine de canapé !)
J’ai préféré celle sur le thême de la Pavane de Fauré ou celle à  six mains du générique de fin d’émission, conclusion réjouissante d’une excellente émission musicale. A quand la prochaine? Nous faut-il attendre le mois d’aout 2009?

13 réflexions au sujet de « Zygel et ses copains improvisent dans la bonne humeur »

  1. Superbe compte -rendu, JLF, sur la boù®te à  musique
    " improvisation" ( on avait annoncé une émission sur "les Russes" (?) )

    Juste une remarque je crois que c’est le pianiste de jazz Antoine Hervé qui a accompagné Christophe Hondelatte au piano, quand il a interprété le standart "All of me" , il dansait d’ailleurs, quelle énergie !
    les spectacteurs auraient pu claquer des doigts ou frapper dans les mains avec plus d’enthousiasme.

    Hondelatte, a évoqué l’aspect  » coincé » et « ficelé » de l’enseignement musical classique, qui n’ accorde par exemple que trop peu d’importance à  l’improvisation, …" la plupart des musiciens classiques qui ont fini leurs études, ne sont même pas capables de jouer trois accords pour accompagner une chanson dans une soirée , " paraît-il …( vrai ou faux ? )

    Katsaris a très bien commenté et interprété la fantaisie en sol mineur de Beethoven, relevant le caractère improvisé de cette pièce. Il a interprété brillamment le début de la toccata en ré m de Bach, dans la version piano, certainement celle de Busoni ( pièce redoutable de virtuosité).
    ses impros à  la Franz Liszt, en nous livrant des airs d’opéra, et celle sur Berstein étaient remarquables.

    Antoine Hervé donne chaque fois l’impression que le jazz "c’est facile" et que ça coule de source…Quel talent ! Intéressant aussi ce qu’il a expliqué sur l’origine du jazz, du griot qui "raconte une histoire"…

    La jeune chanteuse Pauline, ( qui a étudié le piano au conservatoire de Lille ) admira un moment l’impro de Zygel sur la chanson " à  la claire fontaine " façon Schubert. Elle interpréta à  son tour une de ses chansons, plutôt nostalgique, dans trois styles différents, superbement accompagnée au piano par Jean-François Zygel.

    C’est vrai que dans l’ensemble on avait l’impression d’une bande de copains (très musiciens ) qui se faisaient plaisir en jouant !

    Mazurka

  2. Merci Mazurka pour ces compléments.
    Zygel nous a aussi dit incidemment que Keith Jarrett s’était laissé fléchir par ses admirateurs en se décidant à  relever son fameux concert de Cologne.
    Il en existerait donc une partition ! 🙂
    Voir ce qui est dit sur ce fameux concert sur le site d’ARTE, ici :
    http://www.arte.tv/fr/art-musiqu...

  3. « A quand la prochaine? Nous faut-il attendre le mois d’aout 2009? »

    Vu l’orientation de France Télévision à  aller vers la culture et le service public, peut être qu’un coup de pouce, par exemple une pétition ou une lettre ouverte, pourrait nous permettre de profiter de ce type d’émission pendant l’année (que ce soit Zygel ou quelqu’un d’autre, s’il est trop occupé).

  4. Excellente idée Olivier ! Tu fais la lettre? Tu trouves la bonne adresse où¹ l’envoyer?
    Tu m’envoies tout ça ici : musiqueharmonie@gmail.com ?
    Moi je me charge de faire un mailing à  ce sujet aux 1350 adhérents de musiqueharmonie.fr pour les inciter à  envoyer une mail de pétition, ce sera le coup d’envoi.
    Et si tu trouves l’adresse E-mail de Zygel, par la même occasion, ça permettra de le mettre au courant (c’est la moindre des choses).

    OK ? 🙂

  5. Jean-Louis, l’URL que tu donnes est inaccessible! "The page you requested has not been found (any more). We are sorry, please try another page".

    Sniff. Et s’il y avait également un relevé du concert de Vienne du même Jarrett, ce serait fantastique. Je l’ai préféré à  Cologne, Vienne m’a littéralement mis par terre.

    J’enverrai le mail de pétition, sinon 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.