Du bon usage de l’harmonium…

Je profite de 2 minutes d’internet (*) que me « prête » mon voisin pour poster cette vidéo qui nous mettra de bonne humeur.

(*) Ou en suis-je de ma panne? je reçois à  l’instant ce SMS: Orange vous informe que votre signalisation (sic!) a été transmise à  un technicien qui vous contactera lors de son action. Merci de votre confiance ». Sans commentaire ! :-/

2 réflexions au sujet de « Du bon usage de l’harmonium… »

  1. Quand la video est terminée on a accès, dans la même fenêtre, à  un choix d’extraits de films de de Funès. Il se trouve qu’il y a aussi une version anglaise de la même scène du sermon du Petit baigneur ; la bande-son y est meilleure, et le préposé à  l’harmonium a une façon de jouer nettement plus excentrique.

  2. La musique jouée par le "préposé à  l’harmonium" ( l’excellent acteur Roger Caccia) effectivement n’est pas la même,( remarquez la façon qu’il a de relever les poignets en agitant les doigts plus vite, il mime la musique presque dans le vide…)
    cette musique "liturgique" est plus discrète dans la version française,
    ( petits arpèges/ simple mélodie ) l’autre version en anglais ( après 1 ’32 ) c’est vrai , fait entendre une sacrée impro avec vers la fin une sorte de danse "à  la russe " et des rythmes entraînants dans un tempo accéléré…du coup on s’étonne de la quasi indifférence
    ( voulue ) du publicils tous devraient taper dans les mains !

    Il est très amusant aussi d’observer la façon qu’a l’organiste de se servir du clavier transpositeurau début d’un geste brutal et furieux, il doit descendre carrément de deux octaves …pour donner l’illusion d’un second clavier grave.On utilisait plutôt ce genre de clavier pour changer de ton dans l’accompagnement des chants…donc par petits déplacements…mais l’ effet de scène est très réussi !

    Même un peu forcée, la caricature musicale est bien vue puisqu’elle accompagne "l’abbé Catagnet" escaladant la chaire célébrissime…

    Dommage qu’on ne compose plus pour harmonium …muni de clavier
    transpositeur… Le son de l’harmonium est peut-être trop connoté et prisonnier d’un temps révolu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *