Le père Noù«l aime bien Jacques Demy et Michel Legrand

(Pour une fois, c’est l’inverse : C’est le Pêre Noù«l qui nous écrit et il nous propose des musiques et des vidéos…Merci, Pêre Noù«l !) Jean-Louis, J’ai regardé Peau d’à¢ne de Jacques Demy avec mes filles, il y a quelques jours. C’est une adaptation três kitsch, et un brin dépravée – 1970 oblige. La musique est de Michel Legrand. Je me suis souvenu ce que tu disais sur lui. Il y a un mélange amusant de musique des années 70 et de « à  la maniêre de » Bach.

Le thême principal – une chanson d’amour comme il se doit – est repris dans le générique de début. Comme ce thême est assez chromatique, il jure un peu avec le style Bach, c’est assez amusant.
On retrouve des échos de Bach (du clavecin notamment) dans la chanson de la fée des lilas, marraine de peau d’à¢ne, ici.
(attention, c’est kitschissime !) Une des chansons préférées du film, celle du cake d’amour : La chanson d’amour dont je parlais plus haut revient plusieurs fois dans le film. La premiêre interprétation vaut son pesant de cacahouêtes, avec Catherine Deneuve doublée en play-back, jouant d’un orgue portatif doublé par un bon vieux synthé des familles. Et vous avez vu la couleur de l’orgue ! Voici le générique, avec le même thême. On retrouve d’ailleurs le même thême au début du rêve du Prince, avant de partir vers un autre thême, celui de l’idylle : Superbe orchestration !
Et, à  la fin de cette scêne, le Prince fume l’opium sur une barque avec sa belle… Quand à  ce thême de l’idylle rêvée, il fait aussi, , le thême du générique final en version Bach. Bon, voici des extraits de tous les numéros Le film passe mardi 25 sur Gulli à  20h45 (ne me demandez pas comment on capte Gulli). Amitiés, Jean-Armand

2 réflexions au sujet de « Le père Noù«l aime bien Jacques Demy et Michel Legrand »

  1. Ah !!! …le Père Noù«l est en avance !…

    Merci Jean-Armand pour cette belle et charmante scéance de ciné qui me rappelle de bons souvenirs !
    Catherine Deneuve jouant de l’orgue , je n’avais jamais vu cette scène ! pourtant je connaissais le film, la scène a du être coupée auparavant (rires )…quel orgue en effet ! je le trouve superbe ce bleu ! quelle couleur !
    (Je me demande si ce n’est pas une référence aux pigments bleus utilisés par Yves Klein ?…)

    On n’entend pas d’orgue à  tuyau, la musicienne semble jouer un "portatif"…On aurait pu la faire jouer sur une "régale" …Bon ! l’ambiance est kitsch et c’est romantique et charmant à  souhait…

    plus qu’" un brin dépravé" je trouve ce conte plutôt moraliste avec la fée marraine qui veille au grain…C’est vrai les tourtereaux vantent les "excés"
    …il y a sà»rement un message là -dessous ( il faut sà»rement remettre le film dans son contexte ? )
    c’est juste un conte pour adulte, comme beaucoup de contes d’ailleurs, "Barbe bleue", finalement c’est une horreur cette histoire…je me souviens que l’enregistrement que j’écoutais enfant, était rayé à  deux endroits : " Anne ma soeur ne vois-tu rien venir, et " vite madame il faut que je vous tue"…( partie de frayeur puis de rigolade assurées) le chaperon rouge, le petit poucet, sont de drôles d’histoire aussi…(à  mettre en musique avec plein de dissonances ! )

    Mazurka

  2. J’ai revu (partiellement) ce film sur gulli (TNT)…C’est du champagne en images !
    Les références psychanalytiques et la morale de l’histoire sont suffisamment appuyées, aussi kitsch et datées que le style du film, d’ailleurs (mais à  l’époque, certains trouvaient déjà  ça assez "cucul" !) pour qu’on ne puisse pas le qualifier de "dépravé" à  mon sens… c’est un Conte de fée pour adultes comme dit Mazurka et je suis sà»r que tes filles t’ont dit "Merci Papa !" 🙂
    PS : pour moi, cela n’est pas la meilleure musique de Michel Legrand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *