Zygel , L’anti-Mythe

J’aime quand Jean-François Zygel se fait le pourfendeur des mythes du domaine musical.
Par exemple quand il dit que l’oreille absolue d’un Mozart ou d’un Boulez n’existe pas. Aucune prédisposition innée, simplement la plasticité du cerveau de l’enfant éduqué três tôt dans la science musicale. A force d’exercices, il mémorise pour la vie la fréquence des notes entendues.
Jeudi dernier, à  l’occasion de l’étude du quintette à  cordes avec clarinette de Mozart, il a fait un sort à  un autre mythe, celui de la numérologie appliquée à  la composition musicale.

En l’espêce, il s’agit des spéculations faites sur l’utilisation du chiffre 3 de la franc-maçonnerie par Mozart, franc-maçon notoire. Il aurait mis ce chiffre à  toutes les sauces dans la composition de ce quintette et notamment c’est ce qui expliquerait le choix de la tonalité de La majeur avec les 3 diêses à  la clé . Foutaises ! réponds Jean-François Zygel. La preuve, on a retrouvé une esquisse de 93 mesures de ce quintette que nous allons vous jouer avant de nous quitter (l’esquisse s’avêre quand même assez sensiblement différente à  l’écoute).
Et cette esquisse est écrite dans la tonalité de Si bémol…2 bémols à  la clé seulement ! A noter, pour les aficionados que la prochaine séance est le jeudi 3 janvier, avec au programme l’analyse du Requiem, qui prend la place des Noces de Figaro, reportées au 5 juin 2008, derniêre séance de l’année scolaire pour finir gaiement en beauté. Et puis, nous rappelle Maitre Zygel, n’oubliez pas de regarder La Boite à  Musique sur France 2, le vendredi 21 décembre prochain à  22h45.
Bernard Mérigaud dans Télérama en fait une critique étonnante : « la tchatche de JFZ emporte le morceau. Ce type vous démontrerait que la Walkyrie est un thême pascal, ou De la maison des morts, un opéra comique «  nous dit-il ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.