Tristan et Yseult à  la Scala : Vive Chéreau ! Vive Wagner !

Il ya des soirées, comme ça où¹ il faut savoir ne pas courir les concerts de patronage ou de musique contemporaine pour (se) faire plaisir (avec feu Stockhausen, par exemple !), mais rester chez soi.
Rester chez soi parce que c’est là  que ça se passe, bien installé pour quatre heures dans un bon canapé devant la télé qui retransmet en direct (merci Arte!) le plus bel opéra que vous ayez jamais vu et entendu ! J’aurai pu me transporter à  la Scala de Milan mais à  2000 euros la place…mesquinerie, c’est vrai. 🙂

(Deux photos de presse signées Marco Brescia, Reuters)

Cette soirée fut inoubliable. Le 3e acte était particuliêrement bouleversant, et tout y contribuait : bien sà»r le flux musical ininterrompu et le livret du grand Wagner, mais aussi la mise en scêne géniale de Patrick Chéreau, les décors de Richard Peduzzi, « d’une beauté stupéfiante » comme l’écrit Marie -Aude Roux dans Le Monde, l’orchestre de la Scala que dirigeait Daniel Baremboù¯m, les artistes, et notamment la divine Waltrand Meier en Yseult, et Ian Caley incarnant un Tristan particuliêrement touchant, bref…!
Chereau avait signé en 1976 un Ring wagnérien qui fit date. Gageons que ce Tristan et Yseult là  restera longtemps dans les mémoires. D’autres billets, beaucoup plus complets que le mien à  lire ici, là  et celui-ci, plus insolite ! Voici en fin une vidéo qui malheureusement ne rend pas la beauté de cet opéra à  la télé :

5 réflexions au sujet de « Tristan et Yseult à  la Scala : Vive Chéreau ! Vive Wagner ! »

  1. "J’aurai pu me transporter à  la Scala de Milan mais à  2000 euros la place…mesquinerie, c’est vrai."

    Messe qui ne rit ? Je dirais plutôt que 2000 euros c’est un peu… Chéreau

  2. O๠trouver une rediffusion de l’opéra de Wagner par Chéreau que j’ai lamentablement loupé ?
    Existe-t-il enfin une copie enregistrée sur dvd ou cd dans le commerce ?…
    Merci de me répondre

  3. Pour jslain et tous ceux qui souhaitent voir cette mise en scène : l’Auditorium du Louvre la diffuse le samedi 14 février 2009 à  15h, comme du reste beaucoup de spectacles de la Scala.

    Pour ceux qui ne connaissent pas l’Auditorium du Louvre, sachez que c’est une excellente salle, de dimension humaine (400 places ?), toutefois très "aérée", où¹ toutes les places ont une excellente visibilité. La salle est pourvue d’un écran géant. Pas très loin de là  se trouve l’Auditorium de l’Ecole du Louvre, qui est une salle différente (que je ne connais pas).

    L’Auditorium du Louvre ne dispose malheureusement pas d’une billeterie en ligne ; il faut passer sur place ou acheter sur le site de la Fnac – mais au moment où¹ j’écris la vente n’est pas encore ouverte.

    Dernier détail qui n’en est pas un : le tarif est de 6 euros…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *