Galaxies, poème symphonique de Jean-Pierre Nouvel

Mon Cher Jean-Pierre, J’ai bien reçu aujourd’hui le disque « Galaxies », ta nouvelle composition (seconde version, en fait) que tu m’avais annoncée récemment. Beau graphisme, belle pochette d’ailleurs.
Je l’ai donc mis dans mon ordinateur, le lecteur Windows media s’est mis en route (et ses belles images d’accompagnement, j’aime !), à  pleine puissance (tu sais que j’ai aussi une systême HiFi dans mon studio), et là 
Là  je suis resté scotché, réellement scotché ! Dans mon fauteuil sans bouger pendant 25 mn !!!
C’est fini, et j’ai du mal à  m’en remettre ! Bon, ça va mieux, je le remets, et je l’écoute à  nouveau, moins fort, pendant que je tape ce billet

Quels beaux sons! Quelle magnifique musique, originale et envoutante ! Quel enchantement ! Quelle variété dans les thêmes, dans le rythme, quelle allégresse, quelle « harmonie » tour à  tour planante et dansante dans ces trois mouvements, « Le souffle de la vie  » (ça souffle, en effet), dans ces galaxies en « Expansion » et enfin « Et Dieu créa l’amour », l’amour de la musique, évidemment… Sais-tu que tu as largement renouvelé ton style, ta façon de composer? J’aime beaucoup ton Prométhée, mais cette musique-ci est à  cent coudées au dessus, bien plus originale.
Héhé, je reconnais quand même en 2″13′ du 1er mouvement un motif que tu as déjà  utilisé ailleurs pour moduler (la ré do sib re mi).
Et puis le son des Eastwest est réellement génial, on se croirait à  la Salle Pleyel. Ton Ingénieur du son a fait des merveilles aussi, notamment pour l’enregistrement de la soprano, tu le féliciteras de ma part. Et puis l’orgue, et puis cet orchestre de rock génial Moi qui n’aime pas trop la guitare saturée, d’habitudeOn dirait que tu fais joué un clavecin avec la guitare, je me trompe?
Ta soprano est bien aussi, je ne saurais l’oublier, mais c’est surtout ta musique orchestrale qui m’a touché (question de goût).
Maintenant, le problême se pose pour moi: quel extrait choisir pour que je ne profite pas seul, ici, de cette magnifique musique? Pour passer ici en streaming, et puis aussi sur radio MusHar, à  défaut d’offrir le téléchargement? Difficile !
Bon, dans l’immédiat je mets ici un extrait de 6 mn du second mouvement, avec le passage de l’orchestre de rock et l’orgue.

On verra ensuite pour radio MusHar. Et puis de toute façons, ceux qui aiment pourront toujours tenté leur chance en te passant commande du disque sur ton site ! 🙂
(tu leur feras un prix, aprês avoir vérifié qu’ils sont membres du Salon de musique? 😀 )
Três cordialement, JLF PS :Tu remercieras Christiane d’avoir eu la patience de te laisser travailler la nuit, malgré le bruit du clavier (c’est quoi? un IBM?) pour qu’on ait ce disque plus vite!
PPS: Tu m’excuseras, j’ai oublié qu’on se voussoyait 😉 PPPS : Agathe change tous les jours, c’est vrai !

2 réflexions au sujet de « Galaxies, poème symphonique de Jean-Pierre Nouvel »

  1. Cher Jean-Louis,

    Pour répondre avant d’oublier à  une question que me pose votre lettre : non, la partition ne contient pas de clavecin ; les petites notes que vous entendez derrière la guitare distorsion proviennent d’une autre guitare, jazz celle-ci. J’ai utilisé 4 guitares dans cette partition.

    Mais l’essentiel : devant autant de compliments sur « Galaxies », il est de tradition de protester (mollement) dans la lignée de ce bon La Rochefoucault pour lequel la « modestie n’est que l’envie d’être loué deux fois ». Je proteste donc (très mollement, « mais non, c’est trop ») et vous renouvelle les remerciements que je vous ai transmis en privé pour votre appréciation très louangeuse. Je ne suis d’ailleurs pas certain du tout que « Galaxies » mérite vraiment autant ces compliments qui m’honorent. Vous avez bien fait d’y associer l’ingénieur du son, Luc Mahé, qui a fait un travail formidable et Marie-Caroline Kfoury, une soprano à  l’étoile montante, qui s’est beaucoup investie dans cette œuvre. Je prends ma part de compliment avec d’autant plus de simplicité et de bonheur qu’il n’y aura pas de prochaine fois. Il vaut mieux ici terminer sur une bonne impression.

    Merci encore pour tout.

    Bien cordialement

    Jpn

    PS : je ne fais plus de musique la nuit. A mon à¢ge, on dort ou on devrait.

  2. "qu’il n’y aura pas de prochaine fois. Il vaut mieux ici terminer sur une bonne impression."

    Ca veut dire quoi? Plus de composition ? Ah non… ! 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *