La forme sonate

J’ai séché cette semaine la leçon de musique de Jean-François Zygel sur la forme sonate (Hé oui, nouveau thême, il se renouvelle!) et n’ai donc pas l’occasion d’en faire la chronique comme d’habitude, mais heureusement notre ami zvedoliki a pris le relais (de même que Mazurka a publié également un commentaire sur la derniêre émission radio « Le cabaret classique », apparemment fort intéressante).
Outre ce que j’en raconte dans les 20 leçons d’harmonie (Chapitre 18, les formes de la musique) je signale sur ce même sujet un excellent forum américain, qui en traite d’une façon moins littéraire que Zygel (ou Zvezdo) , mais compréhensible pour les compositeurs néophytes qui lisent l’anglais 🙂 …/…

Il s’agit du site composeforum.com. (il faudra que je me fende d’une traduction de certains de ces billets, un de ces jours)

2 réflexions au sujet de « La forme sonate »

  1. Sur la forme-sonate chez Mozart, j’ai des gros doutes, après avoir lu un peu ce qu’en disent les spécialistes, et avoir analysé le premier mouvement du concerto pour clarinette. Mozart a tendance à  enfiler les thèmes les uns derrière les autres, en se moquant pas mal du "duel entre deux thèmes".

  2. J’ai eu quelques autres échos de cette séance : "pas terrible, on n’a pas appris grand chose sur la forme sonate".
    Et d’ajouter: "JFZ… le Drucker de la musique?"
    Espérons qu’il redresse le tir, puisque les leçons à  la mairie du XXe destinées à  un public plus averti, sont censées être plus techniques qu’au Chatelet (c’est ce qu’il nous avait dit).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *